Éditoriaux
Sports
Environnement
Société
Socio-culturel
Technologie
Ligne du menu
Portail
T&ealé du menu

Soyons Charlie !

Emmanuelle M. Masson - 3e secondaire le 22-01-2015 à 00:32


Bonjour à tous ! Bienvenue dans l’année 2015, l’année où on espère qu’on va enfin pouvoir accomplir nos résolutions de 2014, qu’on avait souhaité pour 2013, dites en 2012 et imaginées pour l’année 2011. Pour les prochaines années justement, de nombreux films de « Marvel » sont attendus, dont un autre film de Thör nommé « Ragnarök », qui représente la fin du monde dans la mythologie. Espérons qu’il s’agit réellement de la fin des films « Thor » !

Dernièrement cependant, ce sont des caricatures qui ont fait la controverse et qui ont malheureusement mené « la blague » trop loin si l’on peut dire ainsi. Vous l’aurez compris, je parle bien de ce qui est arrivé à Paris, au siège de la rédaction de l’hebdomadaire « Charlie Hebdo » et qui a tant ébranlé les gens à travers le monde.

Nous ne reviendrons pas sur les événements qui se sont passés en matinée, le 7 janvier, mais il faut cependant prendre en compte l’énorme impact que ça a eu : la liberté d’expression elle-même a été attaquée, et les gens ont retrouvé beaucoup d’émotions qui se terraient au fond des tiroirs : la peur, la solidarité, mais aussi la haine. Alors que beaucoup sont touchés par les manifestations de soutien, nous en oublions effectivement que les vieux préjugés et les stéréotypes sont revenus. Cet événement, qui rappelle les terribles attentats des tours jumelles en 2001, a ranimé en France le débat concernant l’immigration. Les gens soutiennent peut-être Charlie Hebdo, mais ils n’en ont pas compris le message, et c’est ça qui est triste.

« Mais que dit-elle ?, » Se demanderont certains. Chaque personne est différente et chaque personne peut exprimer ses convictions religieuses ou morales. Les attentats terroristes ne sont pas des actes qui représentent ce que pense la majorité des gens de notre société, et certainement pas ce que pensent la majorité des musulmans ! Les gens parlent et parlent, confondent les sujets et alors que certains ne réalisent pas qu’ils sont racistes, d’autres le sont et l’affirment même avec froideur sans pourtant oser dire le mot. Dans une chanson de JB Bullet pour soutenir Charlie Hebdo, un message multiculturaliste et courageux est chanté par l’auteur, ne mettant pas le blâme sur la religion ou sur une communauté particulière, mais bien sur les principaux intéressés (les terroristes) : dans les commentaires youtube, maintes personnes ont approuvé immédiatement tout ce qui y est dit et c’est là que la solidarité apparaît. C’est là qu’on se dit que le monde est beau et que nous sommes tous unis malgré la distance et les épreuves, en tant qu’humains.

Malheureusement, la haine aussi s’est frayé un passage lorsque les oreilles de racistes ont chauffé en entendant les mots de la chanson : « C’est accepter nos différences qui fait la beauté de la France » et « C’est en partant d’un amalgame qu’on fabrique des croix gammées. » Sur internet, seules les idées sont émises, les idées pures et dures sans déguisement : nous pouvons donc lire des commentaires haineux, car évidemment, tous ne sont pas Charlie. Je me permets de recopier un commentaire dans son intégralité, sans censurer ou même modifier ne serait-ce qu’un seul mot ou en corriger les fautes, pour vous le livrer exactement comme son auteur a voulu le livrer : « Euh quel rapport avec les croix gammés ? avec l’amalgame ? Les différences font la beauté de la France ? Euh non je crois pas, l’immigration tue plus la France qu’autre chose. Et ça sous-entend quoi ? Qu’une société homogène non métissée c’est moche ? Cette chanson me déplaît car l’auteur glisse malicieusement une idéologie de gauche multiculturaliste et immigrationniste dedans. C’est justement cette idéologie qui crée des dégâts partout en Europe et il veut continuer l’immigration, jusqu’à quand ? Jusqu’à ce que l’Europe soit musulmane ? Jusqu’à ce que les autochtones européens disparaissent ? NON MERCI. » Je n’adhère pas à cet avis, et heureusement, beaucoup ne l’approuvent pas aussi ! Seulement, alors qu’un message de paix et d’ouverture passe, les gens trouvent le moyen de se plaindre et de vouloir fermer les frontières de leur pays en croyant que le danger vient toujours de l’extérieur, qu’il vient toujours du monde musulman, et que les citoyens purs et durs devraient tous penser ainsi. Si vous ne me croyez pas, allez vous-mêmes voir les différentes versions de la chanson et regardez les commentaires.

Il ne faut pas oublier non plus qu’alors que notre œil est actuellement tourné vers Charlie Hebdo, il se passe encore bien des choses dans le monde. Les attentats terroristes qui ont eu lieu sont terribles, certes, mais le temps ne s’arrête pas et d’autres massacres se déroulent partout dans le monde : la liberté d’expression avait déjà été attaquée, bien avant ces attentats. Et c’est ça, le message qu’ils véhiculaient : « Luttez contre le terrorisme, luttez contre la censure et pour que nous puissions tous nous exprimer librement. Pas « Luttez seulement et uniquement pour que Charlie puisse s’exprimer » ; le message, c’est : « Luttez pour que nous puissions tous nous exprimer. » Nous sommes tous très chanceux de vivre dans un pays si libre et respectueux des droits de tous ses habitants. Mais il ne faut jamais cesser de faire tourner la machine, il ne faut pas cesser de se battre contre les injustices, partout dans le monde. Le mouvement « Je suis Charlie » ne se doit pas de n’être qu’une mode : ce mouvement se doit de se prolonger, pas seulement pour la France, mais pour tous les pays du monde, pour se rapprocher encore et toujours un peu plus de la liberté dans chaque pays.

Pour conclure cet article, j’aimerais dire que je suis fière d’être une journaliste au JE, que nous sommes tous fiers de faire partie de l’équipe, et qu’être libre de ce que nous faisons et de ce que nous pouvons faire est un des plus beaux cadeaux qu’on puisse recevoir. Cette liberté, nous avons le droit d’en profiter, mais nous avons aussi la responsabilité de l’utiliser dans une juste mesure. N’oubliez pas de respecter la liberté des gens qui vous entourent. Quant au terrorisme et à ses prétextes injustifiables aux yeux de toutes les grandes communautés de ce monde, il faut reconnaître qu’il a malheureusement de moins en moins de frontières alors qu’au contraire, des gens montent aux barricades et s’empêchent de parler de peur d’être blessés pour leurs opinions. Sur ce, je vous laisse, et je vous souhaite une bonne semaine, chers lecteurs !

Espace privé Recalculer cette page *