Éditoriaux
Sports
Environnement
Société
Socio-culturel
Technologie
Ligne du menu
Portail
T&ealé du menu

Chasse aux phoques

Lyna Houchi - 1re secondaire le 19-03-2015 à 23:42


Il y a quelques semaines, j’ai reçu un courriel de mon amie qui parlait du braconnage et de la chasse de phoques au Canada et qui m’a donné envie de me documenter sur le sujet. Je la remercie donc pour m’avoir donné cette idée d’article. En voyant le titre de cet article, vous avez sûrement dû être choqués et vous dire pauvres petits phoques ! » En tout cas, c’est la réaction que j’aurais. Votre avis va-t-il changer en lisant cet article ?

Il faut tout d’abord savoir que le phoque est le gagne-pain de familles canadiennes côtières. Interdire cette industrie reviendrait donc à leur nuire. C’est il y a à peu près 50 ans qu’on a commencé à accuser ces chasseurs de surexploiter la ressource. Attendez un peu, les chasseurs ? Certes, ce n’était pas eux, mais plutôt les géants économiques avec leurs bateaux-usines et le premier mensonge d’une longue liste.

En 1964, Serge Deyglun débarque aux Îles de la Madeleine et paye un chasseur naïf et intoxiqué pour qu’il écorche un phoque vivant. Sa vidéo-choc, une pure fraude, fait le tour du monde.

Néanmoins, il y a d’autres facteurs à prendre en compte. Le réchauffement climatique réduit considérablement l’étendue du territoire des phoques. Les bébés phoques quant à eux, se noient, faute de la glace qui fond à cause de nous. À la longue, les phoques de la banquise canadienne pourraient finir par s’éteindre ! Bien sûr, le gouvernement a établi des quotas, mais, semblerait-il sans avoir pensé à la possibilité qu’une extinction survienne.

Après avoir fait le tour de la question, vous voyez bien que les opinions sont assez bien partagées : certains trouvent que c’est acceptable, d’autres non. Quant à moi, cela m’a fait réfléchir à combien les humains peuvent être égoïstes, non que dis-je ? Les humains SONT égoïstes, nous sommes de gros égoïstes. Nous nous croyons supérieurs à toutes les autres espèces sous prétexte que nous sommes les plus intelligents, les plus sages, etc. Nous détruisons l’arbre s’il est sur notre chemin, nous tuons l’animal s’il veut nous attaquer, nous détruisons tout ce qui ne nous convient pas en ne pensant à toutes les conséquences que trop tard.

Peu importe votre opinion, j’espère que mon article vous a été utile et vous a fait réfléchir.

Sur ce, bonne semaine !

Espace privé Recalculer cette page *