Éditoriaux
Sports
Environnement
Société
Socio-culturel
Technologie
Ligne du menu
Portail
T&ealé du menu

Écriture

Trouver l’inspiration d’écrire

Emmanuelle M. Masson - 4e secondaire le 21-10-2015 à 13:58


Motivation d’auteur

J’aimerais vous parler, chers lecteurs, d’un sujet qui me tient particulièrement à cœur : la motivation des auteurs. Certains doivent bien se dire « Ahhh, mais quelle énervante celle-là ! Toujours à parler de livres ! » Hé bien oui, et ceux qui écrivent aussi comprennent sûrement ! Ou plutôt… certains aimeraient beaucoup comprendre et atteindre ce même état, celui où l’on peut être décrit comme quelqu’un à part, quelqu’un qui vit entre son monde et la réalité, quelqu’un qui a des étoiles dans les yeux en parlant de ses œuvres. Quelqu’un qui connaît les grandes œuvres littéraires et qui se demande ce qui le sépare, lui, de ce succès, de cette manière d’écrire. Qui aimerait avoir de l’inspiration, mais n’en a pas. Cet article est pour vous : écrivains en herbe, ne vous découragez pas ! Cet article n’a qu’une seule référence, moi-même, mais pour vous, il y en aura une autre : vous-même.

Inspiration
L’inspiration tombe du ciel au moment où on s’y attend le moins. Ne soyez pas découragé de ne pas imaginer facilement des histoires, de ne pas réussir à créer un monde complet avec ses personnages. En particulier si vous commencez ! J’ai commencé moi-même à écrire en 2010, et le résultat n’a été que trois petites ébauches avec un développement fort simple. Il a fallu attendre deux ans pour trouver des histoires plus cohérentes, mais encore là des histoires très courtes : une douzaine de récits à propos d’animaux maltraités. Ce n’est qu’en 1re secondaire que l’inspiration est devenue quelque chose qui ressemble à une habitude. Oui, en avoir peut devenir une habitude, il suffit d’observer le monde et surtout, de beaucoup réfléchir. Tout ce que vous voyez peut vous inspirer, y compris ce que vous voyez uniquement dans votre tête ! Ce n’est pas grave, au début, d’aller dans les sentiers battus, d’écrire à propos d’un héros qui doit sauver un peuple en combattant un roi tyrannique et cruel. Pour trouver l’inspiration, il faut commencer par coucher sur papier tout ce que l’on trouve !

De nos jours, il est facile de garder près de soi ses idées avec des outils comme le iPod et l’ordinateur. Mais la méthode papier crayon a aussi son charme. On peut penser que de noter une petite idée est inutile, mais c’est souvent une erreur. Une idée n’est jamais inutile. Tellement que je dois l’écrire en majuscule : JAMAIS une pensée n’est superflue ! Si, en roulant sur l’autoroute et en voyant les nuages vous avez de l’inspiration, notez tout. C’est même souvent en écrivant que d’autres idées surgissent. Vous notez « Idée : personnage angélique qui vole entre les nuages » et cela peut amener une suite comme : « Bonus : ce personnage pourrait avoir le vertige, par ironie ! » Puis viendront d’autres idées pendant et après le moment où vous prenez en note celles que vous venez d’avoir. Et à la fin, vous penserez que toutes ces idées sont toutes déconnectées, jusqu’à ce que vous voyiez le gros fil rouge qui peut les relier. Vous réussirez à relier cet ange qui a le vertige à ce monde imaginaire caché dans notre société, cet ange qui serait poursuivi par les chasseurs de prime que vous aurez imaginé en visionnant « Le Gardien de la galaxie », mais qui tombera en amour avec l’un des chasseurs de primes, ce qui créera un grand conflit d’intérêts. Dans mes romans, c’est souvent cela qui arrive. Partout dans mes notes, j’ai des petits ajouts : « Relier à l’histoire de Lichen », ou encore « Transformer en début dans l’histoire du dictateur. »

Parfois, se lancer est bien difficile, et c’est pourquoi tout peut commencer à deux. Tout le temps que j’ai passé devant l’ordinateur à l’époque a eu, heureusement, des conséquences des plus positives. Mon premier roman aurait peut-être été bien différent ou même inachevé sans un jeu de rôle en ligne. En effet, au début, je n’avais aucune idée de roman, mais tout plein d’idées pour ce qu’on appelle communément un RPG. Mon amie et moi-même avions nos personnages et, chaque soir, je songeais à nos histoires avant de m’endormir. J’imaginais le tout comme dans un film, passant les scènes en boucle dans ma tête. C’est peut-être ça qui m’a rendu insomniaque, mais passons ce détail. Un jour, il m’a suffi de prendre toutes mes idées à la base destinées au jeu de rôle et de les adapter dans un livre. Par la suite, et jusqu’à aujourd’hui, chaque soir c’est ainsi que j’ai trouvé mes meilleures idées : en passant les histoires comme un film dans ma tête !

Il est possible de trouver l’inspiration à n’importe quel moment de la journée : sournoisement, mais sans malice, elle arrive et s’implante parfois rapidement, parfois lentement ; il est possible que ce soit l’idée d’un personnage, d’une action, d’un tic nerveux ou d’une citation. Il est possible aussi que ce soit… une émotion. Pour avoir de l’inspiration, à mon avis, il est important de développer son monde intérieur. Il faut penser chaque idée, développer un monde, des personnages, mais aussi leurs émotions. Je crois que chaque émotion se doit d’être ressentie vivement et intensément plutôt que d’être refoulée. Qu’il soit question de la tristesse, de la joie, de la peur (un petit remix de « Sens dessus dessous » peut toujours faire du bien, on dirait !), ou encore le désir et la fascination, tout est utile, tout se doit d’être exploré. Pour réussir à créer des personnages, il faut bien se connaître, parce qu’ils sont des parties de nous-mêmes. Tous les personnages, quels qu’ils soient, ont une inspiration première : leur propre auteur. Lorsque vous êtes au plus profond de votre tristesse par exemple, écrivez ce que vous ressentez : lorsque vous utiliserez ces mots dans une histoire, ce seront vos mots, ils seront d’autant plus purs qu’ils découleront des larmes avec lesquelles ils auront été écrits.

Voilà, je termine ici cet article à propos de la motivation ! J’espère que cela aura aidé quelques « écriveux » en herbe parmi vous ! N’hésitez pas à m’écrire pour me laisser vos commentaires via ce petit formulaire.

Espace privé Recalculer cette page *