Éditoriaux
Sports
Environnement
Société
Socio-culturel
Technologie
Ligne du menu
Portail
T&ealé du menu

Stressés, chers lecteurs ?

Emmanuelle M. Masson - 4e secondaire le 19-02-2016 à 00:11


Entre deux devoirs, vous essayez d’étudier pour un examen ; à l’école, de période en période, vous essayez de garder les yeux ouverts malgré la fatigue ; puis arrive cet examen, vous regardez l’horloge chaque deux minutes, votre main tremble, vos réponses vous semblent incertaines. Par la suite, vous avez ce parascolaire qui vous prend du temps, vous ne pouvez tout de même pas lâcher l’équipe ; chez vous, il y a aussi les tâches ménagères, et en soirée, vous devez garder petit frère ou petite sœur. Lorsque vous en revenez finalement aux devoirs une fois de plus, vous vous prenez la tête entre les mains, reniflez un bon coup et vous demandez pourquoi vous n’arrivez pas à comprendre le paragraphe que vous venez de lire dix fois, alors vous le relisez une onzième, une douzième, une centième fois, jusqu’à en jeter le cahier au sol, jusqu’à en trembler, et vous faites ensuite vos devoirs jusqu’à tomber endormi sur eux. Plus tard, on vous dira que vous semblez tendu(e), anxieux(se) et, au fond… stressé(e). Chers lecteurs, j’aimerais aujourd’hui vous parler de la gestion du stress et vous rappeler à quel point il est important de travailler sur nous-mêmes autant qu’on travaille sur nos travaux scolaires.

La première chose à faire est de réaliser qu’il y a de ces moments où il faut simplement s’arrêter. Cela peut être très difficile lorsqu’on étudie pour un examen, que nous sommes serrés dans le temps, qu’on réalise que nous sommes au bout du rouleau et qu’on pense ne pas s’en sortir, car on manque de temps. « Si j’arrête de travailler tout de suite, je ne finirai jamais ! » C’est une réflexion à court terme. Il faut plutôt observer la situation d’un autre point de vue. Lorsque vous êtes à la maison, par exemple, après avoir relu une dixième fois ce paragraphe sans qu’il ne soit entré dans votre tête, c’est le temps de prendre une pause. Et cette pause doit réellement servir à se vider l’esprit, ce ne doit pas être simplement : « bon, je vais aller voir s’il y a un truc sur Facebook ». Levez-vous, allez prendre une marche en écoutant de la musique pendant une dizaine de minutes, aérez votre esprit et prenez de la lumière. Vous reviendrez à la maison avec une énergie toute nouvelle ! Si vous ne pouvez sortir de la maison, allez quand même marcher un peu dans la maison, n’importe où sauf dans la pièce où vous travaillez. Lors d’un examen, puisque vous ne pouvez évidemment pas aller marcher dans les couloirs pour vous changer les idées, il y a un autre petit truc, qui consiste à fermer les yeux et à prendre quelques grandes inspirations en s’isolant du monde. Que sont quelques secondes de respiration si cela vous permet de retrouver votre concentration ? S’acharner sur quelque chose alors qu’on est fatigué ne sert à rien, voilà pourquoi il faut savoir quand arrêter, chers lecteurs, pourquoi il faut savoir distinguer entre l’épuisement et la paresse. Mieux vaut s’arrêter un peu pour se vider la tête et ensuite revenir avec plus de concentration que d’essayer de continuer sans vraiment être entièrement là.

Il est important de prendre du temps pour soi-même, ce qu’on appelle « le travail sur soi ». Il faut donc se mettre des limites, ne pas prendre trop d’engagements simultanément auprès de beaucoup de gens. Il faut aussi des périodes où on se déconnecte simplement du monde, par exemple avec un parascolaire ou un sport qui vous fera bouger. Le plus important est de pouvoir dépenser de l’énergie autre que celle qui est mentale et se déconnecter un peu de toutes nos responsabilités, de pouvoir refaire ses forces et son esprit. Un moment de calme peut aussi être salutaire, par exemple une promenade hebdomadaire ou bien même un bain ! L’important, c’est de pouvoir simplement avoir du temps personnel, de déconnecter son téléphone, de fermer les notifications des réseaux sociaux, etc. Il ne faut pas non plus faire d’un environnement de détente un environnement de travail. Ne collez pas par exemple des papiers d’études au-dessus de votre lit, ou bien ne mettez pas partout dans la maison des petites feuilles qui vous rappelleront constamment que vous avez un devoir à faire.

Si vous êtes stressé à propos du temps, pourquoi ne pas en prendre un peu pour vous organiser et vous fixer des objectifs ? Sur un papier ou sur un document Excel, organisez ce que vous avez à faire côté devoirs et côté personnel et mettez des dates limites, surlignez les éléments qui doivent se faire sur une longue période. Organisez votre horaire, soit jour par jour ou heure par heure, pour éviter de procrastiner. Prenez un peu de recul pour constater les faits plutôt que vos peurs. En listant ce qu’il y a à faire pour vrai et en organisant du plus urgent au moins urgent, vous pourrez constater que les craintes dépassent souvent la réalité. Il est très important de ne pas couper sur les heures de sommeil pour faire tout ce qu’il y a à faire, parce que cela vous nuira énormément : vous serez plus épuisés, donc moins productifs, donc plus stressés sans compter que vous risquez de couper sur la nuit suivante. Un cercle vicieux se créera. Ayez chaque soir une heure-butoir à laquelle vous cesserez de travailler. Assurez-vous d’avoir environ huit heures de sommeil.



Chers lecteurs, j’aimerais continuer et vous livrer de nombreux autres trucs, autant personnels que scientifiques, je pourrais d’ailleurs en parler longtemps (je le fais déjà avec quelques amis), mais ceci est un article et je dois m’arrêter ici. Cependant, voici sûrement le conseil le plus important, celui qu’il vous faudra retenir : il faut en parler. N’hésitez pas à aller parler à votre famille, à vos amis ou à une personne de confiance (un professeur, un service d’écoute, etc.) pour relâcher la pression qu’il y a sur vos épaules pendant un moment et recevoir quelques conseils. N’hésitez pas non plus à réagir à cet article et à tous les autres via le fameux GoogleDrive : que ce soit en proposant un sujet, en y allant de l’un de vos trucs personnels ou pour faire un commentaire constructif, ça fait toujours plaisir de recevoir un nouveau message. Sur ce, à bientôt !

Espace privé Recalculer cette page *