Éditoriaux
Sports
Environnement
Société
Socio-culturel
Technologie
Ligne du menu
Portail
T&ealé du menu

On peut voir, sur l’image, l’épéiste Maxime Gérin Lajoie en combat lors de la compétition Terre des Hommes de 2007.

À VOS ARMES, PRÊTS, TOUCHEZ !

Valérie Hogues le 30-10-2007 à 22:53


Le samedi 27 octobre 2007 se déroulait au collège Regina Assumpta une compétition d’escrime de catégorie AAA. Les AAA comprennent des athlètes de 14 ans et plus qui ne font pas partie des niveaux relève, élite ou excellence. Toutes les armes étaient présentes : le fleuret, le sabre et l’épée. Déjà, à 8 h 30, on pouvait sentir la tension dans les gymnases 1 et 2, car le fleuret masculin et l’épée féminine allaient commencer d’une minute à l’autre. Tous les escrimeurs étaient habillés, réchauffés, étirés, hydratés et fins prêts à se battre jusqu’au bout et atteindre le but ultime : retourner chez eux avec une médaille d’or dans le cou, quelques points amassés en banque dans les classements provinciaux et un sentiment de fierté et de travail bien accompli.



Il y avait des escrimeurs d’un peu partout : de tout le Québec, de l’Ontario, du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse. Une fois les premiers matchs débutés, le trac s’estompe et laisse place à un autre sentiment, un sentiment de force inébranlable et de liberté. Les athlètes donnent l’impression d’être des poissons dans l’eau lorsqu’ils se déplacent sur la piste et tiennent leur arme dans leur main ! Tout est animé : les entraîneurs encouragent leurs élèves, certains sont tristes d’avoir perdu et pleurent, d’autres crient de joie ou de colère, on entend le bruit des lames qui s’entrechoquent et les sons des machines qui confirment qu’il y a bel et bien eu touche. Quand ils mettent leur masque, les amis deviennent adversaires, on ne se connaît plus. Après la remise des médailles, c’est le temps de socialiser et d’encourager ses amis qui n’ont pas terminé de tirer. Quelques résultats à l’épée, filles et garçons confondus : l’or a été remporté par Véronique Huppé et Benjamin Mappin-Kasirer, l’argent par Valérie Hogues et Stéphane Roach, le bronze par Louise Fournier, Gabrielle Tétrault, Christopher Nardi et Olivier Comtois. C’est un sport magnifique qui vaut vraiment la peine d’être connu !

Espace privé Recalculer cette page *