Éditoriaux
Sports
Environnement
Société
Socio-culturel
Technologie
Ligne du menu
Portail
T&ealé du menu

UN SIMPLE SOLDAT

Ariane Malo-Sauvé le 28-11-2007 à 18:47


La semaine dernière, plus précisément les 20 et 21 novembre, le théâtre Denise Pelletier accueillait nos élèves du 2e cycle. C’est alors que les reginiens ont pu assister à la représentation de la pièce Un Simple Soldat de Marcel Dubé.

On y raconte l’histoire touchante d’un jeune homme perdu qui n’arrive pas à trouver un sens à sa vie, le cœur révolté, la tête froide. Cependant, malgré les dialogues percutants, vrais, et le jeu des acteurs poignant et solide, la mise en scène nous laisse un goût amer de déception face à ce chef-d’œuvre du théâtre québécois. Avec un chœur de voix qui vient sans cesse interrompre l’histoire pour nous réciter des poèmes de Marcel Dubé qui ne font en rien partie de la pièce. La représentation est continuellement saccadée en raison de la présence exaspérante des chanteurs.

Le décor nous donne l’impression d’une pauvre tentative de modernisation de ce classique théâtral lorsque le multimédia entre en scène. Quelques projections de mauvaise qualité tentent de créer une autre dimension à la scène elle-même, produisant plutôt l’effet d’un manque de budget. Toutefois, en ignorant la chorale et les projections superflues, cette pièce est d’une richesse incroyable en émotions. Encore un classique qu’on n’aurait pas dû tenter d’améliorer.

Espace privé Recalculer cette page *