Éditoriaux
Sports
Environnement
Société
Socio-culturel
Technologie
Ligne du menu
Portail
T&ealé du menu

Conférence d’Amnistie à Lévis

MILITER, ÇA MARCHE !

Simon Parent le 28-11-2007 à 18:46


Aider, partager, communiquer, sensibiliser, militer. Ces synonymes représentent assez bien l’excellent congrès d’Amnistie internationale à Lévis auquel certains étudiants du collège ont assisté. Le 10 novembre restera une date mémorable, une date gravée dans la mémoire des membres de notre cellule des droits humains à Regina, le groupe d’Amnistie.

À notre arrivée là-bas, une mise en scène élaborée par les élèves du cégep de Pointe-Lévis associés à la cellule d’Amnistie de leur école fut vraiment bien pensée et en a surpris plus d’un. Un magnifique scénario qui faisait à la fois passer le message à la base de la campagne du moment, l’exploitation faite par les industries minières canadiennes dans les pays étrangers, et qui faisait aussi tourner bien des têtes. Chapeau !

Ensuite est venu le spectacle d’ouverture, un spectacle de percussions très bien mis en scène par d’autres élèves de l’école hôte de Lévis, pour ensuite faire place à une inoubliable conférence avec une femme qui a fait pleurer l’auditoire à grosses larmes par son émouvant témoignage qui racontait son calvaire au Liban, lorsqu’elle fut emprisonnée injustement par son gouvernement qui la soupçonnait de faire partie d’un mouvement terroriste et ce, sans aucune preuve valable. Après cinq longues années de détention, elle fut libérée en raison du nombre étonnant de signatures de différentes pétitions partout dans le monde par quelques organismes, dont Amnistie Internationale.

Un des points marquants de son témoignage est lorsqu’elle a dit, entre deux sanglots et dans un français moyennement bien parlé : « Ma cellule était si petite, environ 1 mètre par 2, que j’avais peine à m’étendre, il fallait que je garde les pieds dans les airs si je voulais m’étendre (…) un jour j’ai eu une infection au pied, due à ma mauvaise et douloureuse position, ils m’ont alors opéré dans ma cellule, sans aucun souci d’hygiène. Ce fut totalement terrifiant et traumatisant ! » . Ensuite, des kiosques. Des kiosques d’information intéressants de différents organismes reliés à Amnistie par leur principale valeur, c’est-à-dire le respect des droits humains.

Et maintenant, on marche ! Ce fut LE moment de la journée. L’apogée de cet événement, c’est la marche. Plus de 900 jeunes qui sillonnent les rues de Lévis scandant des slogans évoquant les valeurs d’Amnistie internationale. Tout près de 2 km de marche et d’expression à l’état pur, on avait vraiment l’impression de sensibiliser les différentes personnes que nous remarquions du haut de leurs fenêtres à allonger le bras pour faire le fameux signe de paix avec l’index et le majeur pour nous signifier leur appui.

Bref, je ne saurais vous dire avec de simples mots à quel point nous avons apprécié ce magnifique événement qui était d’ailleurs médiatisé, ce qui ajoute la fierté d’avoir bien fait passer le message à un plus grand nombre de personnes par le biais de la télévision. Je finis en vous conseillant fortement d’y aller l’année prochaine, cela promet énormément !

Espace privé Recalculer cette page *