Éditoriaux
Sports
Environnement
Société
Socio-culturel
Technologie
Ligne du menu
Portail
T&ealé du menu

Cyberintimidation

L’ennemi invisible

Michael Maida le 6-11-2010 à 12:44


L’invention la plus remarquable de l’Homme, qui facilite la vie et qui nous donne une immense liberté, est aussi une des plus dangereuses inventions si elle est utilisée incorrectement. Et j’ai nommé Internet. Mais de tous les dangers, je vais vous parler d’un en particulier qui est très fréquent chez les ados : la cyberintimidation.

Vous savez tous plus ou moins ce qu’est l’intimidation. Sinon, c’est le fait de priver quelqu’un de ses droits, de le manipuler en lui inspirant la peur, la crainte de recevoir des blessures physiques ou psychologiques. La cyberintimidation est un peu la même chose, mais elle est pratiquée à travers divers outils de communication, comme les textos, le téléphone, le courrier électronique, MSN, Facebook, Twitter, ou même en créant un blogue ou un site internet.

Les différences sont que dans la cyberintimidation, il n’y a aucun contact ou blessure physique : l’agresseur est anonyme et il n’y a aucun refuge, car on peut être intimidé partout, autant à la maison qu’à l’école.

Un autre problème est que la victime n’a pas toujours le réflexe d’en parler, car soit l’agresseur a menacé de le blesser s’il en parle, soit la victime a trop peur, ou bien la victime pense pouvoir régler ça toute seule. Dans tous les cas, c’est un cercle vicieux : l’agresseur intimide la victime, celle-ci n’en parle à personne, l’agresseur voit qu’il a le champ libre et intimide la victime de nouveau et ça continue.

Maintenant, passons à comment se sortir de là. Comme je vous l’ai dit au début, une fois intimidé, il est difficile de se débarrasser de notre agresseur. Mais il faut surmonter notre peur en en parlant à un adulte à qui on fait confiance. On peut aussi en parler à la police. On pourrait aussi bloquer l’agresseur sur notre courriel pour qu’il ne puisse plus nous envoyer de messages dérangeants. Le mieux serait de garder tous ses messages comme preuves.

Si vous êtes victime de cyberintimidation ou connaissez quelqu’un qui l’est, il y a un groupe sur Facebook qui peut vous venir en aide : Les Zélateurs.

J’espère vous avoir aidé.

Espace privé Recalculer cette page *