Éditoriaux
Sports
Environnement
Société
Socio-culturel
Technologie
Ligne du menu
Portail
T&ealé du menu

Critique - danse contemporaine

Variations S

Lori-Anne Lajeunesse le 20-12-2010 à 19:52


Un nouveau spectacle vient de faire son apparition à l’Agora de la danse. Il s’agit de Variation S, interprété à la manière de la compagnie Cas Public. La chorégraphie d’Hélène Blackburn a été présentée en avant-première à un public scolaire. Les élèves de la classe de danse de 2e secondaire ont eu la chance de voir ce spectacle dans le cadre d’une sortie scolaire culturelle.

Les effets lumineux jouent grandement, on tient à en mettre certains en valeur en jouant avec le rythme. La musique techno est enregistrée à l’avance, cependant un DJ, présent sur scène, ajoute des effets à la musique de base. On utilise également la voix en disant les contes à haute voix. La chorégraphie montre « l’effet studio » en reprenant les costumes tels que vestes, espadrilles, jupes sportives ainsi que la bouteille d’eau. La scène est occupée par quatre femmes et cinq hommes.

La danse varie énormément : des mouvements rapides, saccadés, lents et fluides s’enchaînent. Parfois, les transitions sont fluides, des fois trop sèches, à vous d’en juger. Vous pouvez chercher une histoire, mais Mme Blackburn n’a pas souhaité en incorporer une. Lors des duos, il y a une grande relation entre les danseurs. Il y a beaucoup de contacts physiques. L’expression ne change pas beaucoup, le sourire et le regard sont cependant toujours présents.

Je recommande ce spectacle aux amateurs de danse contemporaine, ceux qui sont rêveurs et qui veulent s’imaginer une histoire ou tout simplement ceux qui raffolent de la danse, cependant cette œuvre ne plaira pas à tout le monde à cause de l’intensité des mouvements.

Espace privé Recalculer cette page *