Éditoriaux
Sports
Environnement
Société
Socio-culturel
Technologie
Ligne du menu
Portail
T&ealé du menu

Environnement

SEMAINE MÉDIOCRE POUR L’ORNITHOLOGIE !

Léo Paquette-Greenbaum le 17-01-2011 à 18:46


La première semaine de 2011 n’en était pas une bonne pour les oiseaux vivant aux États-Unis et en Suède. Une suite de morts chez les oiseaux a provoqué tout de suite un grand intérêt dans les médias. Ces incidents soulèvent beaucoup d’hypothèses.

Tout cela a commencé dans la nuit du 31 décembre, à Beebe, Arkansas, aux États-Unis. Tout le monde fêtait le Nouvel An, sans savoir ce qui se passerait dans les heures à venir. Le 1er, à la grande surprise de plusieurs, près de 5000 carouges à épaulettes tapissent le sol de la municipalité, morts d’une cause qui semble être encore inconnue.

Cependant, plusieurs supposent que cette mort est causée par un traumatisme. Les nombreux feux d’artifice ont eu pour effet que ces oiseaux, traumatisés, heurtent des obstacles. Pour aggraver la situation, des centaines de milliers de poissons ont été retrouvés sans vie dans la rivière Arkansas, à seulement à 160 km de Beebe.

Le 3 janvier le phénomène des pluies d’oiseaux s’est reproduit. En Louisiane, près du village de Labarre, 500 oiseaux, dont une grande partie était des carouges à épaulettes, gisent sur le gazon de citoyens malchanceux. À Gilbertsville, Kentucky, le même incident s’est produit, mais sur une plus petite échelle, car seulement quelques dizaines d’oiseaux, dont encore des carouges à épaulettes, sont morts.

Le carouge à épaulettes est une espèce qui loge la plupart du temps dans les arbres. Cela met l’espèce à risque des tempêtes et des vents forts, ce qui semble être la cause de ces autres morts.

Un peu plus tard, entre 50 et 100 choucas des tours sont morts, heurtés par des voitures dans une rue de Falköping en Suède. Une théorie indique que la cause serait également le traumatisme des feux d’artifice. Cette théorie serait valable pour tous les autres incidents.

Espace privé Recalculer cette page *