Éditoriaux
Sports
Environnement
Société
Socio-culturel
Technologie
Ligne du menu
Portail
T&ealé du menu

Techno

L’ORDINATEUR, L’ARME DE DEMAIN ?

Roxanne Ocampo Picard le 30-01-2011 à 10:06


Imaginez une guerre qui se déroulerait sans un seul affrontement physique. Impossible, vous dites ? Croyez-le ou non, ce type de combat n’existe pas seulement dans les romans de science-fiction ! C’est la cyberguerre et elle est en train de changer la face du monde.

La guerre cybernétique consiste en l’utilisation de virus informatiques en tant qu’armement. Ce genre d’hostilités est tout aussi redoutable que des assauts impliquant des armées. Il est possible de saboter les équipements assurant la coordination des moyens des défenses d’un pays entier tout en restant assis devant un écran. Les armes des combats modernes seront des bactéries virtuelles et non des chars d’assaut.

L’Iran est l’un des pays qui a récemment été victime d’une cyberattaque. Stuxnet, un virus supposément américano-israélien, a gravement endommagé les installations nucléaires de l’État. Cette espèce de bombe virtuelle est qualifiée par certains de « piratage du siècle ». Grâce à elle, les infrastructures du programme nucléaire iranien ont été perturbées au point de le retarder de plusieurs années.

Il semblerait que Stuxnet a détruit près de 1000 centrifugeuses ayant pour tâche d’enrichir de l’uranium. L’éradication d’un virus aussi sophistiqué est très complexe. Dans le cas de ce ver, les Iraniens devront détruire tous les ordinateurs et les périphériques susceptibles d’avoir été infectés par Stuxnet. Grâce à cette cyberattaque, les experts disent que l’Iran ne sera pas en mesure de développer une arme nucléaire avant 2015 !

Sommes-nous à l’aube d’une ère où les missiles sont désormais virtuels ?

Espace privé Recalculer cette page *