Éditoriaux
Sports
Environnement
Société
Socio-culturel
Technologie
Ligne du menu
Portail
T&ealé du menu

Chômage en Europe et dans le monde arabe

DES STATISTIQUES QUI FONT PEUR

Léo Paquette-Greenbaum le 14-02-2011 à 18:41


En cette semaine de Saint-Valentin, la plupart des jeunes Européens désirent se procurer un présent pour l’être cher, mais une partie d’entre eux n’auront pas l’argent nécessaire pour acheter ce cadeau désiré. Avec un taux de chômage pour les jeunes de partout dans le monde qui environne les 12,6 %, tandis qu’en Europe, il s’élève à 21 %. Ça s’annonce mal  !

Tout cela a commencé en 2008 avec la crise économique, quand plusieurs employés ont été congédiés à cause du manque d’argent des entreprises. Cela a entraîné la diminution par les employeurs des salaires et des heures de travail pour éviter les congédiements.



Pour certains, la situation ne s’améliore guère, car les municipalités de la Grande-Bretagne ont annoncé l’abolition de 150 000 postes. Pour empirer la situation, le gouvernement a haussé les droits de scolarité, tout en sachant que de longues années d’études universitaires n’assurent pas un emploi stable et bien rémunéré…

De plus, certains croient que le manque d’emplois chez les jeunes est un important facteur dans le déclenchement de la révolution tunisienne. Voici ce qui s’est passé : un pauvre marchand de fruits s’est fait arrêter par la police, car il n’avait prétendument pas le permis nécessaire. Pour protester, celui-ci a versé du mazout sur tout son corps et s’est immolé (il s’est enflammé).



Plusieurs autres dans le monde arabe ont suivi son exemple pour manifester. Peu après, de nombreux jeunes, eux aussi sans emploi, sont sortis pour manifester dans les rues contre le gouvernement et contre leurs conditions de vie pénibles.



L’Égypte a peu après suivi leur exemple. Bien sûr, il existe d’autres facteurs importants comme l’explosion récente des prix de l’alimentation.



Cependant, ne vous inquiétiez pas mes chers collègues réginiens, car la majorité d’entre vous ne risque pas de vivre cette situation de chômage, car le marché du travail qui nous attend sera plus ouvert grâce au départ à la retraite d’une génération de travailleurs.

Espace privé Recalculer cette page *