Éditoriaux
Sports
Environnement
Société
Socio-culturel
Technologie
Ligne du menu
Portail
T&ealé du menu

Éducation

LE QUÉBEC, CHAMPION DU RACCROCHAGE, SELON LINE BEAUCHAMP

Léo Paquette-Greenbaum le 27-02-2011 à 19:31


C’était dernièrement le lancement des Journées de la persévérance scolaire à Montréal, ce qui était en fait une série d’entrevues avec la ministre de l’Éducation, Line Beauchamp et d’autres importantes personnalités dans le domaine de l’éducation. Celle-ci a dévoilé son objectif d’augmenter le pourcentage d’étudiants obtenant un diplôme signifiant avant l’âge de 20 ans, de 66 % actuellement à au moins 77 % d’ici 2020. Elle a aussi insisté sur l’importance de l’intérêt des parents pour la réussite scolaire de leurs enfants.



Mme Beauchamp a également dévoilé son plan sur les mesures d’intégration des élèves handicapés ou en difficulté d’apprentissage. En plus de cela, elle dit que d’ici 2020, toutes les régions du Québec devront augmenter leur taux de réussite scolaire à des degrés variables. Des compagnies comme Rio Tinto Alcan ont investi dans son projet.



Au début de la semaine, elle est passée en entrevue à la première chaîne de Radio-Canada, disant que le Québec est l’une des provinces avec le plus de raccrochage, mais avec le pourcentage de décrochage scolaire actuel, ce n’est pas assez. Elle insiste sur le fait que ce nombre est trop grand et qu’il porte divers dommages à notre société.



Moi, je pense autrement. À mon avis, la solution serait plutôt de scruter les causes du décrochage, puis de créer un environnement propice à l’éducation.



Voici ce que je crois des facteurs qui peuvent amener un élève à céder au décrochage : — des problèmes d’apprentissage ou de concentration ; — de lamentables résultats scolaires ; — le renvoi de l’élève ; — des problèmes de drogues, de dépression ; — l’intimidation à l’école ; — etc.



Il en existe bien d’autres, mais l’important est d’espérer que les vœux de Mme Beauchamp se réalisent…

Espace privé Recalculer cette page *