Éditoriaux
Sports
Environnement
Société
Socio-culturel
Technologie
Ligne du menu
Portail
T&ealé du menu

Élections en Haïti

BON CHANTEUR, PIÈTRE PRÉSIDENT ?

Léo Paquette-Greenbaum le 10-04-2011 à 13:51


C’est le soir du lundi 4 avril que les résultats de l’élection présidentielle en Haïti ont été dévoilés. La tension se sentait et tout le monde se préparait à entendre cette joyeuse (ou choquante) nouvelle. Même les propriétaires de magasins ont fermé leur commerce pour savoir qui serait le dirigeant de leur peuple. Mais les citoyens d’Haïti ont aussi fait des stocks de provisions dans leurs maisons, car ils se préparaient aussi au pire. Au premier tour, en décembre, de nombreuses manifestations étaient survenues à cause des résultats frauduleux du candidat Jude Célestin.

Une explosion de joie est survenue lorsque la victoire de Michel Martelly a été annoncée. Celui-ci a remporté près de 68 % des votes, tandis que sa rivale Mirlande Manigat n’a eu que 32 % des votes. Le chanteur de 50 ans s’est déclaré en pleine forme pour diriger son peuple. Ce nouveau président entrera en poste en mai si les résultats ne sont pas contestés d’ici le 16 avril. Martelly aura deux priorités : répondre aux dommages encore très présents du séisme et rétablir l’image d’Haïti pour attirer des étrangers à investir dans ce pays.

Plusieurs pensent que Martelly ne fera pas un bon président, car il n’a aucune expérience en politique. De plus, cela fera que d’autres tireront avantage de son pouvoir et essayeront de le contrôler. Selon le politologue Chalmers Larose, c’est parce que ce chanteur s’opposait au système politique d’Haïti qu’il a remporté un aussi grand nombre de votes. Le peuple aussi en avait ras le bol et l’a donc choisi comme dirigeant.

Manigat, par contre, a été scolarisée aux États-Unis et a eu d’autres expériences politiques. Elle a promis « renouveau » et « renaissance » au peuple. À Montréal, plusieurs ont été déçus, car ils préféraient la force intellectuelle de Manigat au chant de Martelly.

Il est fort probable que ce sujet soit mentionné lors du spectacle STEP, préparé par le club 2/3.

Espace privé Recalculer cette page *