Éditoriaux
Sports
Environnement
Société
Socio-culturel
Technologie
Ligne du menu
Portail
T&ealé du menu

Amnistie Internationale

Pas seulement pour les PRISONNIERS POLITIQUES

Philippe Racette le 2-10-2011 à 14:15


En 1961, deux Portugais soumis à l’oppression d’un régime politique restrictif portent un toast à la liberté. Conséquence de leur geste : ils sont incarcérés. Un avocat révolté lance alors un appel aux journaux, et c’est ainsi qu’est créé l’organisme Amnistie Internationale.

Amnistie a donc 50 ans cette année. 50 ans est un âge de remise en question. C’est donc le bon moment pour se demander si l’on connaît si bien cet organisme humanitaire. Peut-être est-ce la première fois que vous entendez parler de l’histoire d’Amnistie ? Je dois avouer que l’an dernier, lorsque j’ai décidé de me joindre à la pastorale, c’était aussi mon cas. Auparavant, je croyais que cette association s’occupait surtout de cartes de vœux visant la libération de prisonniers politiques.

Pourtant, je me leurrais royalement ! Quel n’a pas été mon étonnement devant la profusion de thèmes qui ont défilé sous mes yeux ! D’abord une campagne pour le droit à la santé, puis une autre pour venir en aide aux réfugiés du Mexique, sans omettre un congrès sur la peine de mort, l’environnement, et j’en passe ! Sans l’ombre d’un doute, mes préjugés sur A.I. furent réduits à néant.

En vérité, Amnistie est d’une portée immense sur un grand nombre d’enjeux ¬d’où le slogan A.I., ça marche !¬. Pourtant, un seul soupçon d’implication, et vous y contribuez ! Que ce soit en signant une pétition, en adhérant à la chronique d’Amnistie disponible sur son site ou tout simplement en vous informant, vous apportez votre contribution parce que chaque geste compte.

En bref, le symbole d’Amnistie, une bougie, est sans doute familier pour plusieurs. Ce symbole est double : d’une part, une bonne action réchauffe les cœurs, mais mieux, plusieurs bonnes actions feront briller la flamme plus que jamais !

JPG - 63.4 ko
Un flambeau à porter
Cette photo, prise à l’Oasis, démontre la mission d’AI : porter la flamme des droits humains.

Espace privé Recalculer cette page *