Éditoriaux
Sports
Environnement
Société
Socio-culturel
Technologie
Ligne du menu
Portail
T&ealé du menu

Journée Carrières

À l’école du travail

Philippe Racette le 10-10-2011 à 19:49


Que vais-je faire de ma vie ? C’est à cette question que la Journée Carrières, qui s’est tenue vendredi dernier de 7h30 à 16h au collège Regina Assumpta, m’a aidé à répondre. Lors de cet événement, chacun a eu la chance de découvrir de nouvelles pistes quant à son orientation professionnelle.

La quête de sa vocation étant parfois difficile et exigeante, la dynamique de la journée n’est pas sans impact. Placés dans un contexte apte à combler leur curiosité, les élèves sont amenés à voir la réalité du marché du travail à la lumière d’angles qu’ils n’auraient autrement pas considérés.

Ainsi, pour débuter, Sébastien Benoît, personnalité bien connue du milieu des communications, a entretenu l’assemblée d’un discours édifiant sur la persévérance dans l’accomplissement de ses rêves, l’orateur ayant lui-même affronté de vifs obstacles avant d’atteindre le succès.

Par la suite, la matinée s’est poursuivie par les deux ateliers choisis par chaque élève parmi une panoplie de professions. Ces séances ont permis de faire tomber bien des mythes : j’ai été surpris, par exemple, de constater la complexité du métier de traducteur.

JPG - 45 ko
Atelier de linguistique
Cette photo prise au Collège montre deux traductrices commentant leur passion.

Une fois l’estomac bien rempli, les futurs employés se sont dirigés au gymnase pour jouir de la visite d’une exposition extraordinaire : une foule de cégeps, d’universités et d’autres instituts postsecondaires en tous genres étaient représentés par des kiosques informatifs. Après maintes conversations et consultations de guides et de brochures, je me suis rendu aux ateliers que j’avais choisis, mieux informé sur la réalité qui suit les études secondaires.

L’après-midi a filé à toute allure, de sorte qu’on n’a pas vu le moment de la conclusion de la journée et de la remise des prix arriver. Certes, ce vendredi a ébranlé bien des certitudes, mais ce, seulement pour mieux ouvrir nos yeux sur le marché du travail où mille possibilités s’offrent à nous.

Espace privé Recalculer cette page *