Éditoriaux
Sports
Environnement
Société
Socio-culturel
Technologie
Ligne du menu
Portail
T&ealé du menu

Reportage sur une manifestation étudiante

UNE AUTRE ACTIVITÉ ALTERNATIVE POUR VOTRE DIMANCHE APRÈS-MIDI...

Léo Paquette-Greenbaum le 26-03-2012 à 18:36


ATTENTION, MESSAGE IMPORTANT À TOUS LES LECTEURS DU J.E. ! Si vous êtes élève au Collège Regina Assumpta, ou si vous faites partie des membres du personnel, il est fort probable que les sujets d’université ou de frais de scolarité sont loin dans l’avenir (ou dans le passé). Mais si malgré cela, ces sujets sont toujours importants pour vous, continuez de lire cet article, je vous prie  !

Cependant, avant de passer aux différentes opinions sur la hausse et l’influence que celle-ci aura, j’aimerais vous décrire, vous parler de la manifestation des étudiants, des parents et des enseignants : la manifestation familiale du 18 mars à laquelle j’ai assisté il y a une semaine.

Il est 13 h de l’après-midi. Au parc Lafontaine, sous un soleil chaud de printemps, des étudiants du secondaire à l’université, des enseignants, des parents et leurs enfants attendent le début de la marche. La quasi-totalité des manifestants porte le carré rouge ou une pièce de vêtement rouge, symbole qu’ils sont contre la hausse de 1625 $ étalée sur cinq ans à partir de 2012. Plusieurs ont aussi des affiches, parfois comique, parfois allant jusqu’à revendiquer la gratuité scolaire.

La manifestation se fait couvrir par les médias, dont CTV et Radio-Canada (et le J.E.). Des ballons rouges sont distribués. Un discours rappelant aux manifestants l’impact de future hausse précède la marche. La foule s’étend à perte de vue. Des slogans comme « Crions  ! Plus Fort  ! Pour Que Personne Ne Nous Ignore ! » et « Contre l’école élitiste ! Je refuse et je résiste   ! » sont lancés tour à tour. La marche fait son trajet jusqu’à 16 h sans aucune émeute. Réussite totale !

Vous pouvez voir toutes les photos de la marche ICI.

Je ne vous apprends probablement pas grand-chose en vous disant qu’il y une variété d’opinions au sujet de la hausse des frais de scolarité. Du côté de la ministre de l’Éducation Line Beauchamp (ou les verts), cette hausse évoquée depuis 2010 aura très peu d’impact sur les étudiants et ne fera qu’amener les frais exigés au taux d’inflation. Selon elle, le Québec demeure et demeurera la province canadienne avec les frais de scolarité les plus bas.

Tandis que du côté des rouges, l’opinion est variée. Certains disent que la hausse empêchera certains étudiants de faire des études prolongées et que cette hausse aura surtout une influence sur la classe moyenne.

Moi, je suis plutôt contre la hausse, mais surtout contre le fait qu’encore aujourd’hui en 2012 au Québec, l’éducation postsecondaire demeure payante, ce qui empêche les moins favorisés de sortir de la pauvreté en ayant accès à des emplois de meilleure qualité.

À vous de choisir votre opinion !

Espace privé Recalculer cette page *