Éditoriaux
Sports
Environnement
Société
Socio-culturel
Technologie
Ligne du menu
Portail
T&ealé du menu

VOUDRIEZ-VOUS VIVRE À TOUT JAMAIS ?

Roxanne Ocampo Picard - 5e secondaire le 1er-10-2012 à 00:25


La communauté scientifique ne cesse de faire des découvertes pouvant potentiellement changer la vie telle que nous la connaissons. Chaque année, ils s’exhortent à rendre l’impossible possible. C’est grâce à leur ambition et leur dur labeur que nous pouvons nous faire vacciner contre la rougeole, voir des photos de Mars ou encore en apprendre plus sur des espèces disparues il y a des millions d’années. Pourtant, un entrepreneur russe de 31 ans – ma foi, très audacieux- planifie repousser encore plus loin les limites de la science. Dmitry Itskov s’est inspiré du film lauréat de l’oscar du meilleur film en 2011, Avatar, pour son projet : l’immortalité humaine d’ici 2045. De la science-fiction vous dites ? Eh bien non !

Le projet « Avatar 2045 » est échelonné en quatre étapes ayant chacune son échéance. La première : créer un robot contrôlable à distance et identique à un corps d’homme. La deuxième est de transplanter un véritable cerveau dans ce prototype. On transplante bien des organes artificiels dans des corps humains, alors pourquoi ne pas faire l’inverse ? N’oubliez pas que l’échéance n’est qu’en 2025 tout de même ! 10 ans plus tard, selon leur plan, ils devraient être en mesure de faire la même chose, mais avec un cerveau artificiel. Ils téléchargeraient en quelque sorte un esprit dans l’avatar. Imaginez si cela se concrétisait… ce serait un vrai miracle pour les personnes à mobilité réduite !

L’objectif ultime ? Un avatar holographique qui pourrait traverser des murs et se déplacer ultra rapidement. La vie éternelle et des superpuissances, tout un programme ! Certains pensent déjà à l’efficacité que ces avatars auraient en situation de guerre ; des androïdes avec des cerveaux de soldats pourraient combattre sur le champ de bataille alors que les combattants demeureraient en sécurité. De tels substituts permettraient d’éviter de mettre des vies en danger.

Dmitry Itskov est un scientifique fou, vous dites ? Vous n’êtes pas les seuls ! Reste que ce dernier croit fermement en sa vision, aussi futuriste soit-elle, et il récolte actuellement des fonds auprès des 1 225 milliardaires de ce monde dont il fait d’ailleurs partie. Aussi, il n’est pas le seul à croire en l’implantation de copies informatiques de cerveaux dans des robots. Ken Hayworth, un spécialiste en neurobiologie à l’université Harvard, est convaincu que cette technologie sera commune sous peu. Il est même prêt à risquer sa vie pour le prouver : il désire qu’on prélève son cerveau prochainement pour ensuite transférer sa conscience dans un ordinateur. Ce serait une véritable résurrection ! Pour ceux qui le trouvent suicidaire, il n’a qu’à brandir son doctorat en neurosciences ou encore ses quatre ans de service à la NASA en tant qu’ingénieur pour regagner sa crédibilité.

Qu’ils soient sceptiques ou pas, « Avatar 2045 » soulève beaucoup de questions dans l’esprit des gens. Nous avons déjà atteint le nombre de 7 milliards d’humains sur la terre, alors qu’adviendrait-il si nous pouvions vivre à tout jamais ? Il faut aussi prendre en considération que la mort fait partie de la vie et il serait contre nature de tenter de l’anéantir. Sans même parler des coûts de l’immortalité cybernétique qui ne la rendrait probablement accessible qu’aux plus fortunés. La réalisation d’un tel projet bouleverserait certainement l’humanité, mais ne vous inquiétez pas, nous sommes encore très loin de sa réalisation… quoiqu’en dise Dmitry Itskov !









Source photo : http://images.gizmag.com/inline/2045_avatar_project.jpg

Espace privé Recalculer cette page *