Éditoriaux
Sports
Environnement
Société
Socio-culturel
Technologie
Ligne du menu
Portail
T&ealé du menu

De la "curiosity" sur Mars

Emmanuelle Marullo Masson - 1re secondaire. le 1er-10-2012 à 00:03


Que diriez-vous si l’on vous disait qu’un robot roule sur Mars au même moment où vous faites vos devoirs ? Que ce petit robot constitue un laboratoire mobile en lui-même ? Me croiriez-vous ? J’espère bien que oui, car c’est de cela que je vais parler cette semaine.



Après plus de huit mois de voyage à travers l’espace et 556 millions de km parcourus, la sonde Curiosity, lancée le 26 novembre 2011, s’est posée d’une manière spectaculaire sur Mars le 6 août dernier. Curiosity est une sonde robotisée qui pèse environ 900 kg et est de la taille d’une petite voiture. Ce robot est doté d’une dizaine d’instruments de mesures et d’observation. On compte par exemple des caméras, des lasers, une station de météorologie, un système de forage et un laboratoire d’analyse. En plus, grâce à son spectromètre, Curiosity pourra détecter la présence de carbone, d’azote, d’oxygène, etc. Tous ces systèmes sont dotés de logiciels complexes conçus pour piloter et contrôler l’ensemble des opérations. Et tout cela, pour la modique somme de 2,5 milliards de dollars ! L’engin fait donc des recherches sur la planète rouge pour découvrir si celle-ci a déjà pu permettre le développement d’une forme de vie.



C’est la septième fois que la NASA se pose sur Mars. Les précédentes visites ont permis de découvrir de la glace près du pôle Nord martien. À une époque où la planète était plus chaude et plus humide, on a déjà retrouvé des signes de la présence d’eau liquide.



Bien que Curiosity puisse se déplacer à une vitesse 30 mètres à l’heure, elle parcourt quotidiennement de 20 à 40 mètres. « Les roues de Curiosity ont commencé à déblayer le chemin pour la venue de l’être humain sur Mars », déclare le directeur de la NASA, Charles Bolden. La NASA présente ce projet de sonde interplanétaire comme étant le plus ambitieux jamais réalisé par l’Homme. De son côté, le président américain Barack Obama a affirmé : « Je félicite et remercie tous les hommes et les femmes de la NASA qui ont fait de cet objectif remarquable une réalité ». Il a salué un « exploit technologique qui restera un moment de fierté nationale pendant longtemps à l’avenir ».



La sonde Curiosity s’est posée au pied du mont Sharp, un mont qui fait environ 4800 mètres d’altitude. Il est situé au centre d’un cratère de 155 kilomètres de diamètre, creusé il y a environ 3 milliards d’années par l’impact d’une météorite. Les différentes strates géologiques du sol à cet endroit en révèlent beaucoup sur l’histoire de Mars.



La sonde a pris beaucoup de photos, notamment de trois éclipses partielles du Soleil par les deux lunes de Mars, Phobos et Déimos. Cette petite merveille de la robotique a nécessité plusieurs années de travail avant d’enfin pouvoir aller sur Mars, et les techniciens ont travaillé sur Curiosity jusqu’à la dernière minute.



Si vous souhaitez voir de belles images de Mars et de Curiosity, allez sur le site de la NASA.



Il semble qu’aujourd’hui, avec tout ce que nous savons sur Mars, aucun petit bonhomme vert ne viendra obstruer les caméras de Curiosity ou encore n’essaiera de dominer notre monde ! Mais qui sait, peut-être avons-nous encore des chances de rencontrer des formes de vie plus ou moins évoluées sur d’autres planètes...



Sources : LeDevoir.com, Radio-Canada.ca et journaldunet.com

Espace privé Recalculer cette page *