Éditoriaux
Sports
Environnement
Société
Socio-culturel
Technologie
Ligne du menu
Portail
T&ealé du menu

Noël : amour ou cadeaux ?

Emmanuelle Marullo Masson - 1re secondaire. le 9-12-2012 à 17:29


Que représente Noël à vos yeux ? Que voulez-vous recevoir cette année ? Est-ce que Noël est devenu trop commercial ? Voilà les trois questions que j’ai posées à plusieurs personnes de mon entourage.

Commençons avec « Que voulez-vous pour Noël cette année ? » La liste n’est pas très longue car les réponses n’ont pas été aussi nombreuses que pour les autres questions. Beaucoup désirent des objets technologiques. Sur cette liste, on retrouve un iPhone 5, des jeux vidéo et des écouteurs, alors que d’autres veulent de l’argent, une XBOX360 (avec Kinect), une 3Ds, un iPod, un PS3, un iPad et enfin, un ordinateur. Avouez qu’on est loin des petits jouets en bois datant de 1930, non ? J’avoue que quelques réponses m’ont fait sourire. Comme la personne qui a répondu « un fer à souder ». Quelqu’un d’autre m’a répondu qu’il désirait une belle grosse dinde de Noël à manger. Finalement, quelqu’un voulait que ses proches lui fassent des surprises pour Noël.

Enchaînons avec la question « Que représente Noël pour vous ? ». Beaucoup ont répondu que Noël avait perdu sa valeur chrétienne. Voici une réponse qui résume assez bien cet avis : « Pour moi, un Noël non chrétien, ce n’est pas Noël, c’est une autre fête, qui n’a rien à voir avec le vrai Noël et qui ne devrait pas s’appeler comme ça. Pour moi, ça doit avant tout rester ce que c’était à la base : une fête chrétienne, la fête de la naissance du Christ. Je trouve honteux qu’on ait profité d’une fête religieuse comme celle-ci, fondamentale dans le calendrier chrétien, pour l’exploiter à des fins commerciales ! » D’autres personnes ont affirmé que c’était la fête des enfants, que tout cela représentait bien sûr de grosses préparations, mais aussi joie, amour et partage. Certains adultes répondent qu’ils trouvent pathétique que cette fête ait pris un tournant si commercial. Certains ont dit, avec humour, que « c’est le seul moment où je peux manger tout ce qu’il y a sur un buffet sans paraître trop gourmand ! ». Enfin, une personne a répondu qu’avant, Noël signifiait vraiment la fête de Jésus et que c’est un peu déprimant que la neige ne soit même plus au rendez-vous en décembre…

D’un côté plus joyeux, beaucoup ont affirmé que c’est la fête où tout le monde est en famille, où tout le monde est joyeux et en bons termes avec leurs voisins. La joie de voir comment le bébé de la famille a grandi ou de voir des gens qu’on ne peut pas voir autrement. Noël a peut-être perdu un peu de ses valeurs d’autrefois, mais qui pourrait dire qu’on ne se force pas à cette période de l’année ? Peut-être connaissez-vous aussi Mme Vermette, la surveillante des salles 1 et 2. En entendant parler de mon sujet d’article, elle m’a écrit ce que représentait Noël pour elle. Étant née le 24 décembre, la veille de Noël l’interpelle autant que Noël lui-même. « D’un Noël à l’autre, les festivités (ont de plus en plus) d’intensité : passant d’une joie profonde de renouer avec ceux et celles qui m’aiment, à la nostalgie de ne plus pouvoir passer de beaux moments avec les personnes qui ont quitté ce monde. Noël reste et restera pour moi un temps pour prendre le temps de partager avec ceux et celles qui m’entourent. ».

Lorsque j’ai demandé si Noël était trop commercial, beaucoup ont répondu « oui », mais ils ont aussi précisé que cela n’était pas trop grave. Peu de gens m’ont répondu « non » à cette question. Beaucoup ont hâte à Noël, non pas pour voir la famille, non pas pour l’aspect de partage, mais bien pour les cadeaux. C’est devenu une vraie course aux cadeaux ! Quelquefois, je me dis que la magie de Noël a disparu. Certaines personnes ont affirmé que l’aspect trop commercial tue Noël et que les enfants sont souvent trop gâtés. Cette fête ne devait-elle pas être celle des pauvres, et non des riches ? Certains ont ajouté ceci : « Demandez à un enfant ce que veut dire Noël et, s’il n’a pas été sensibilisé autrement, il vous répondra par sa liste de cadeaux. À un adulte ? Réveillon de Noël, bouffe et course aux cadeaux. « Mais après tout, pourquoi serait-il gênant que ce soit une fête commerciale ?, exprime un proche. Elle permet de regrouper les familles, de rire ensemble et de se faire plaisir en offrant et en recevant des cadeaux ! ».

J’aurais pu vous parler encore longtemps de ces choses, mais je dois (essayer de) m’imposer des limites. Je vais donc vous donner un lien vers l’origine du Père Noël, inspiré de St-Nicolas. Il y est aussi question de la compagnie « Coca-Cola ». Bonne semaine !

Espace privé Recalculer cette page *