Éditoriaux
Sports
Environnement
Société
Socio-culturel
Technologie
Ligne du menu
Portail
T&ealé du menu

UN ASSASSINAT POLITIQUE À LA SAVEUR DE "24"

Léo Paquette-Greenbaum le 25-01-2013 à 23:56


Ioulia Tymochenko n’a pas eu la vie facile pendant les dernières années. L’ex-première ministre de l’Ukraine s’est fait condamner en 2011 à sept ans de prison pour abus de pouvoir lors de la signature de contrats sur le gaz, alors qu’elle faisait déjà face à entre sept et dix ans de prison pour abus de pouvoir dans la vente de quotas d’émission de CO2. Ensuite, en 2012, elle a été accusée de détournement de fonds publics et de fraude fiscale et risque douze années en prison.

Ce qui me fascine le plus à propos d’Ioulia Tymochenko (à part son élégante tresse « signature »), c’est son dernier procès : elle serait maintenant impliquée dans un meurtre !

En effet, avant d’entrer en politique, Ioulia Tymochenko était à la tête des Systèmes énergétiques unis d’Ukraine. En 1996, elle aurait investi presque 2,5 millions de dollars avec l’aide du premier ministre de l’époque, Pavlo Lazarenko, pour commanditer l’assassinat de Yevhen Chtcherban, un homme d’affaires et politicien qui était en concurrence avec les Systèmes énergétiques unis d’Ukraine.

Ioulia Tymochenko risque la prison à vie, car il existe supposément suffisamment de preuves pour l’inculper.

Quand j’ai lu cette histoire dans La Presse, je ne pouvais m’empêcher de la comparer à l’héroïne d’une des saisons de la série télévisée « 24 » (je pense que j’en ai parlé dans un article précédent). Dans cette saison, la mission du protagoniste Jack Bauer concerne l’assassinat de l’ex-président David Palmer. Au cours des 24 heures suivantes, il découvre que l’assassinat de Palmer était mis en place par le président Charles Logan, car Palmer avait découvert l’implication de Logan dans un acte terroriste.

Ok, peut-être que j’exagère en comparant l’histoire d’Ioulia Tymochenko à celle de la série d’action « 24 » (je suis un peu fatigué), mais les deux sont tout à fait exceptionnelles et méritent d’être mentionnées.

Ci-dessus : Ioulia Timochenko lors de meilleurs jours.

Logo de l’article : francetvinfo.fr
Image : journaldesfemmes.com

Espace privé Recalculer cette page *