Éditoriaux
Sports
Environnement
Société
Socio-culturel
Technologie
Ligne du menu
Portail
T&ealé du menu

Comment devenir immortel en quelques étapes faciles

Félycia Thibaudeau - 5e secondaire le 27-01-2013 à 19:21


Saviez-vous qu’il était depuis longtemps possible d’accéder à l’immortalité ? Oubliez la pierre philosophale, la crème rajeunissante à la Benjamin Button (trois pots pour le prix d’un, ma foi !) de Shopping TVA, la fontaine de Jouvence ou la transformation en vampire… Vous n’avez qu’à être accepté comme « immortel » dans l’Académie française ! Pourquoi ai-je l’impression qu’il s’agirait là de votre pire cauchemar ? Siéger parmi 39 intellectuels en coquets habits verts et débattre chaque jeudi à 15h au sujet de la langue française ne vous intéresse pas ? Comme c’est dommage ! À l’heure actuelle, cinq sièges sont vacants ! Afin que vous sachiez un peu à quoi vous attendre avant d’être admis à l’éminente Académie française, je vous présente les étapes de la candidature à la réception.

Avant tout, qui sont les immortels ? Au nombre de 40, ils ont pour mission de perpétuer la richesse de la langue française dans l’optique suivante : « La principale fonction de l’Académie sera de travailler avec tout le soin et toute la diligence possible à donner des règles certaines à notre langue et à la rendre pure, éloquente et capable de traiter les arts et les sciences. » Ces intellectuels (des personnages des hautes sphères littéraires, des philosophes, des historiens, des hommes de science, etc.) établissent l’usage de la langue de Molière dans un dictionnaire en continuel réédition, décernent des prix comme le Grand prix de littérature de l’Académie française et attribuent des bourses et subventions diverses (par exemple, à des communautés littéraires ou des organismes de bienfaisance). De nos jours, l’institution, qui a été fondée en 1635 par le Cardinal de Richelieu, est de plus en plus considérée comme obsolète, surtout par les nouvelles générations d’écrivains. Frédéric Beigbeder l’a notamment qualifiée « d’assemblée de vieux gâteux fatigués »…

Maintenant que vous êtes grandement tentés de joindre la bande d’érudits sexagénaires, voici les étapes pour se rendre à l’immortalité :

1. Vacance d’un fauteuil
Tout d’abord, vous devez savoir qu’un fauteuil à l’Académie française ne se libère qu’après le décès d’un des membres (ah, c’est pour ça qu’on les appelle les immortels !) ; il est également impossible de démissionner. En fait, au terme d’un délai « de décence » de plusieurs mois, la vacance du siège d’un défunt est déclarée. L’élection a lieu dans les trois mois qui suivent l’annonce de vacance. N’importe qui peut proposer sa candidature en envoyant une lettre au Secrétaire perpétuel de l’Académie. Il n’y a pas de condition de titres ou de nationalité. Il est aussi de coutume de rendre visite à chacun des académiciens. Cependant, il est à préciser qu’on ne peut excéder l’âge de 75 ans pour proposer sa candidature… C’est bon à savoir, nous sommes encore sous la limite d’âge !

2. Élection
Pour être élu à l’Académie, il faut obtenir la majorité des suffrages, c’est-à-dire la moitié des voix exprimées plus une. C’est ici que la stratégie d’aborder chaque académicien peut s’avérer utile…

3. Approbation du protecteur
L’élection à l’Académie française ne devient absolument officielle qu’après l’approbation du président de la République, protecteur de la République qui accorde au nouvel élu une audience.

4. Installation
Une semaine avant la réception publique, le nouvel immortel est installé à son fauteuil dans une cérémonie à huis clos. On lui attribue un mot du dictionnaire en son honneur (je sens la jalousie poindre en vous !) et on le décore de la médaille de l’Académie française sur laquelle apparaît leur devise « À l’immortalité » et le nom de l’élu. Ouf, ce doit être un moment émouvant !

5. Réception
L’immortel tout frais se fait confectionner le magnifique costume avec broderies (l’habit vert mentionné plus tôt) ainsi que le bicorne, la cape et l’épée. Ainsi, l’académicien sera disposé à réciter son discours de remerciement (officiellement officiel, encore une fois) en faisant l’éloge de son prédécesseur. Il aura même droit aux honneurs militaires ! Se termine donc, après le discours de réception, le simple processus pour arriver à l’immortalité.

Comme je suis persuadée que vous désirez ardemment que votre nom figure parmi ceux de Racine, Perrault, Hugo, Musset ou Ionesco, vous feriez mieux de vous armer de votre plume, de vénérer le français et de vieillir rapidement pour vous fondre dans le décor ! « À l’immortalité » !

Sites consultés :
http://www.academie-francaise.fr/les-immortels/de-la-candidature-la-reception
http://fr.wikipedia.org/wiki/Acad%C3%A9mie_fran%C3%A7aise#L.27origine_des_40_fauteuils
http://membres.multimania.fr/clo7/histoire/academie.htm

Source des logos :
http://www.academie-francaise.fr/les-immortels/les-quarante-aujourdhui
http://www.academie-francaise.fr/linstitution/lorganisation

Espace privé Recalculer cette page *