Éditoriaux
Sports
Environnement
Société
Socio-culturel
Technologie
Ligne du menu
Portail
T&ealé du menu

Alcool + voiture = accident, comme 2 + 2 = 4. Simple, non ?

Emmanuelle Marullo Masson - 1re secondaire. le 23-02-2013 à 14:25


En une fraction de seconde : des cris, des pleurs, des freins, de la peur, de l’alcool. Des victimes. Cette semaine, mon article porte sur les accidents de la route.

Un homme sort ivre d’un bar, celui-ci a ses clés. Se croyant en état de conduire, il monte dans sa voiture et après quelques minutes, il réussit à démarrer la voiture et part en trombe. Pendant ce temps, une mère et son bébé sont eux aussi sur la route et continuent calmement leur chemin en voiture jusqu’à leur maison. Puis l’homme ivre arrive et perd le contrôle de sa voiture. C’est le désastre, un grand bruit de fracas et des hurlements. L’enfant meurt, la mère s’en sort avec un bras cassé, car elle aurait tendu le bras pour protéger son enfant et l’homme soûl va bien s’en sortir, car le sac gonflable l’aura protégé. Un terrible accident est arrivé et des victimes ont été frappées.

L’accident qui est raconté plus haut a été imaginé de toutes pièces par moi, mais je suis sûr qu’il y a des centaines d’accidents qui lui ressemblent. L’alcool n’est pas toujours en cause cependant. Drogue, fatigue, soif de vitesse, ceinture mal attachée et conduite sans permis sont au nombre des causes provoquant des accidents, tantôt graves, tantôt légers, tantôt mortels. Selon le site Statistiques Canada, il y a eu environ 41 903 victimes d’accidents au Québec en 2011, dont 479 personnes qui en sont mortes. C’est beaucoup trop, trop de blessures, de morts et de familles en deuil.

Pourrait-on trouver quelque chose qui empêcherait les gens n’étant pas en état de conduire d’aller dans leur voiture ? Oui il y a les amendes, oui il y a les points d’inaptitude, oui il y a le retrait du permis de conduire, mais cela ne donne pas beaucoup de résultats. Car lorsqu’on est saoul ou sous l’influence de drogues, on n’est parfois pas en état de se dire « Je ne suis pas en état de conduire, je devrais appeler un taxi et revenir chercher ma voiture demain. » Non, on dirait plutôt qu’ils se disent « Je suis en état de conduire. Vroum ! Vroum ! » Ah, j’ai failli oublier de parler du téléphone au volant ! Car c’est évidemment une bonne idée pour un jeune conducteur de prendre son téléphone d’une main et conduire de l’autre. Et pour se dire quoi ? « Hey, ça va ? Moi j’ai eu mon permis de conduire tantôt. » Brillante idée petit génie.

Si j’ai écrit cet article, ce n’est pas pour réprimander ceux qui conduisent, c’est plutôt un coup de pouce. Si moi je sais des choses comme cela, pourquoi certains adultes ne le savent-ils pas ? Lorsqu’on a l’intention de prendre toute une virée dans un bar, il faut y aller avec un ami qui sera notre chauffeur désigné et qui veillera à ce qu’on ne fasse pas de stupidités. Si vous êtes seuls, êtes-vous sûrs que c’est une bonne idée ? On ne peut veiller sur soi-même lorsqu’on boit trop, il y a seulement un petit démon sur notre épaule, pas de petit ange ! 2 602 victimes entre 0 et 14 ans en 2011, il faut que ça cesse ! Les publicités du gouvernement sont peut-être redondantes, mais elles sont importantes. En voyant la publicité « L’hymne à la honte » par exemple, où monsieur Tout-le-Monde est arrêté et doit souffler dans un alcotest. Ce n’est pas un hasard si chaque souffle donne une note qui formera l’hymne à la honte, c’est un avertissement.

C’est tout pour cette semaine, j’espère que cet article aura servi à quelque chose ! À la semaine prochaine, fidèle lecteur !

Espace privé Recalculer cette page *