Éditoriaux
Sports
Environnement
Société
Socio-culturel
Technologie
Ligne du menu
Portail
T&ealé du menu

Voyage scolaire

Ils prendront pas de graisse en Grèce !

Emmanuelle Marullo Masson - 1re secondaire. le 24-03-2013 à 16:54


Bonjour chers lecteurs ! Le titre vous a peut-être intrigué, et c’est pour cela que vous avez commencé à lire mon article. C’était exactement le but, m’enfin ! Vous ne le saviez peut-être pas, mais j’ai une sœur en 5e secondaire et un frère qui est à l’université et qui est également un ancien de Régina. Je suis la plus jeune de ma famille ! Je leur ai demandé tous leurs papiers pour le voyage en Grèce (entre autres leur horaire et leur journal de bord) pour pouvoir vous parler du voyage que certains 5e secondaire s’apprêtent à faire.

Le 29 mars prochain est considéré comme la première journée de congé d’une autre semaine de relâche pour la majorité d’entre nous, mais pour la soixantaine d’élèves qui vont en Grèce, ce sera probablement l’une des journées où ils seront très excités, car c’est le jour du départ. Il y aura deux départs différents puisqu’un groupe fera escale à Zurich, tandis que l’autre fera escale à Paris avant de rejoindre Athènes (les chanceux) !

Mais… pourquoi je vous parle des avions moi ? Si j’ai demandé l’horaire de ma grande sœur, ce n’est pas pour parler d’avions bon sang ! Donc, le lundi 1er avril, les voyageurs feront une croisière au volcan des îles Kaimenes. Les eaux sont tièdes et verdâtres en raison du soufre. Le groupe pourra ensuite aller voir le cratère du volcan… wow ! Puis ils iront sur l’île de Santorin et y passeront quelques jours. Ma sœur et le groupe auront ensuite un repos bien mérité sur la plage, et souperont finalement dans un restaurant avant de retourner à l’hôtel.

La chose qui m’a parue la plus intéressante à l’horaire pour le deuxième jour, c’est la visite du site archéologique d’Akriotiri, la ville préhistorique la mieux conservée de toutes celles qui ont été découvertes à ce jour en mer Égée. Cette ville a été protégée de la même façon que celle de Pompei : avec la protection d’une couche de cendre volcanique. Le village était marqué par le transport et le commerce maritimes. Des récipients en poterie ont été trouvés sous diverses formes, avec des qualités qui pouvaient varier. Après quarante ans de fouilles maintenues, on n’a réussi qu’à dégager à peine deux hectares de la ville, qui occupait une superficie bien plus grande.

Le 3 avril, ils feront une visite dans le village de Paros et ses maisons blanchies. Le lendemain, les élèves auront la chance de pouvoir se diriger dans la région de la colline Likavittos et admirer la géographie de la région, ainsi que le Parthénon, le Pirée et la mer. Puis, le vendredi 5 avril, avant-avant-dernier jour du voyage, la soixantaine d’élèves pourra visiter l’Acropole, pour ensuite aller au centre-ville d’Athènes en passant devant le palais présidentiel, le stade de marbre (où les 1ers Jeux olympiques modernes ont eu lieu en 1896) et d’autres endroits. J’aimerais faire une courte parenthèse concernant les Jeux. Saviez-vous que les jeux antiques ont été dédiés aux dieux grecs et se déroulaient dans les plaines d’Olympie, de leurs débuts en 776 AV J.-C. jusqu’à leur fin en 393 après J.-C. ? Pour plus d’information, vous pouvez consulter ce site [url=http://www.olympic.org/fr/jeux-olympiques-antiquite] Internet [/url]

Le samedi 6 avril sera une journée où les élèves en profiteront sûrement pour achever de remplir leurs appareils photo, car c’est le dernier jour où ils seront touristes en Grèce. Ils termineront sur une note de beauté avec une minicroisière et en visitant les îles Argo-Saroniques d’Égine, ainsi que Poros et Hydra. Ces deux dernières ont banni les voitures. On n’utilise que les chevaux. Un dîner-spectacle sera présenté aux élèves lors du voyage en bateau reliant les îles Poros et Hydra. Après cette merveilleuse journée, les élèves iront dormir un peu à l’hôtel. Et pourquoi dis-je « un peu » ? Parce que nos voyageurs se lèveront un peu avant 4 h du matin pour se diriger vers l’aéroport, et encore une fois, ils se sépareront pour le retour à Montréal. Le groupe C dont fait partie ma sœur, Dominique, se dirigera vers Paris encore une fois et rejoindra les autres à l’aéroport Dorval-Trudeau de retour au Canada.

Je n’ai trouvé aucun endroit pour vous parler de cela, le voyage étant différent. Mais il m’est impossible de ne pas parler du journal de bord de mon grand frère Alexandre ! Celui-ci a fait son voyage en 2009 et son itinéraire était un petit peu différent, je crois. Après l’avoir lu en entier hier soir, j’en ai déduit une chose : Alexandre a eu beaucoup de plaisir durant SES 8 jours !

Pour conclure, j’aimerais aller au magasin pour acheter une grosse valise à Dominique. Pourquoi me direz-vous ? Car après avoir découvert tout ce que ma sœur allait voir, c’est sûr et certain maintenant qu’elle DOIT m’amener dans ses valises ! Bonne semaine chers lecteurs !

P.-S. L’image animée montre un gentil dragon qui amène une passagère visiter la Grèce. Cela représente humoristiquement le voyage en avion. J’ai pris les images du dragon, des nuages et de la fille sur droidz.org, et les mouvements ont été faitS par moi sur le logiciel Pivot animation stickfigure.

Espace privé Recalculer cette page *