Éditoriaux
Sports
Environnement
Société
Socio-culturel
Technologie
Ligne du menu
Portail
T&ealé du menu

Adieu glaciers, contente d’avoir entendu parler de vous !

Emmanuelle Marullo Masson - 1re secondaire. le 7-04-2013 à 22:28


Ouep, j’aime bien la vie ! Cette deuxième semaine de relâche vous a sûrement permis de vous reposer et de pouvoir faire la grasse matinée toute la semaine ! Personnellement, j’ai apprécié de petits moments anodins dans la semaine, comme les moments de paix (soit environ 0,1 seconde) que je peux avoir avec mon chat avant qu’il ne me morde et parte en courant. Ou encore quand je m’endors avec mon petit chien et qu’au matin, elle est encore dans mes bras. M’enfin, je ne vais pas vous faire un article sur ma vie hein ! (Bien que certaines choses vous feraient peut-être rire !) Je préfère plutôt vous parler d’un sujet qui, je le sais, vous inquiétera peut-être autant que moi et qui vient un peu « péter ma bulle » de bonheur.

Le sujet en question concerne certains glaciers dont j’ai entendu parler ces derniers temps. Comme vous le savez, nous les êtres humains sommes actuellement en train de faire fondre la Terre : notre planète a chaud. Et ne pensez pas que les seules conséquences sont des hivers moins longs et des trous dans l’atmosphère ! Et ne pensez surtout pas que les glaciers qui fondent partent lentement comme des tortues en béquilles. Oh que non ! On dit même que la banquise arctique pourrait en venir à disparaître d’ici seulement quatre ans ! C’est le professeur Peter Wadhams, un expert sur ce sujet, qui l’affirme : « J’ai prédit la fonte des glaces de mer en été depuis de nombreuses années. La cause principale est uniquement le réchauffement climatique : comme le climat s’est réchauffé, il y a eu moins de croissance de glace en hiver et plus de fonte en été. » Wadhams considère que la fonte totale des glaces pourrait survenir vers 2015-2016 pendant l’été arctique, soit en août et septembre.

Il n’y a pas seulement les glaciers arctiques qui sont en péril, ne l’oublions pas ! Selon une nouvelle source, les glaciers du Kilimandjaro pourraient faire comme leur ami en Arctique et fondre d’ici quelques décennies (ou années…) ! La calotte glaciaire a perdu en moyenne 17 mètres d’épaisseur entre 1962 et 2000, soit environ 40 à 50 cm par an. Au début du 20e siècle, les glaces de ce sommet s’étendaient sur une superficie de 12,1 km², alors que maintenant, elles ne représentent plus que 1,8 km².

Il y a 21 glaciers dans les Pyrénées et ils auront tous disparu avant 2050, c’est ce qu’avance une étude venant de chercheurs universitaires espagnols. Ils écrivent qu’ « entre 1880 et 1980, au moins 94 glaciers ont disparu dans la Péninsule ibérique et des années 80 jusqu’à nos jours, 17 autres glaciers ont disparu. » Ainsi, de 1990 à aujourd’hui, certains calculs ont pu montrer que le dégel a provoqué la disparition des plus petits glaciers et ont fait disparaître 50 à 60 % des plus grands.

Je ne vais pas vous parler en détail de tous les glaciers existants sur notre chère planète, c’est donc pour cela que ce paragraphe parlera de tous les glaciers. Nous risquons selon une étude de perdre au moins la moitié des glaciers d’ici 2100 ! Pensez-y, c’est moins d’un siècle... c’est 87 ans ! C’est ainsi qu’une autre prévision a fait surface : la monté des océans. Effectivement, d’ici à 2100, le niveau de la mer augmentera d’environ 12 cm à cause de la fonte de petits glaciers comme ceux du Canada en Arctique et en Alaska !

Mais comment stopper le réchauffement climatique ? Comment pourrais-je sauver la planète tout seul ? Hé bien, un seul être humain ne pourra pas nous sauver, c’est sûr. Je ne dis pas cela, car je pense que nous ne sommes pas capables de sauver la planète, je dis cela, car la Terre ne repose pas dans les mains d’un seul homme ! Évidemment, certains dommages sont irréparables et cela aura un effet sur nos vies, mais nous pourrions au moins essayer de minimiser les dommages, non ? Ne pensez-vous pas que les générations futures méritent mieux que des catastrophes naturelles ? Arrêtez de vous dire que votre voisin le fera et faites vous-même un geste pour notre planète. Bonne semaine chers lecteurs !

Espace privé Recalculer cette page *