Éditoriaux
Sports
Environnement
Société
Socio-culturel
Technologie
Ligne du menu
Portail
T&ealé du menu

La Génération YOLO !

Emmanuelle M. Masson - 2e secondaire le 30-09-2013 à 21:31


Énigme de la semaine : Dans un bureau, il y a plusieurs personnes qui ont pour responsabilité de rédiger des textes, des contrats, des publicités, etc. Lorsque leur patron propose à tous les employés de réorganiser la salle, dame Clarisse dit aussitôt qu’elle veut s’installer derrière monsieur Étienne. Mais, attention, celui-ci n’en démord pas ! Il veut aussi être derrière dame Clarisse ! Comment faire pour qu’aucun employé ne soit frustré ?

Bonjour chers lecteurs ! Alors, comment on se sent en tant que Reginien lorsque l’année est bien engagée ? Je vois déjà les gens compter les jours sur leur calendrier, attendant les vacances de Noël avec impatience… ou les prochaines vacances estivales ! Mais je me demande : les jeunes de notre âge, autrefois ¬-lorsque nos parents étaient jeunes par exemple- étaient-ils aussi comme ça ? Ou encore, comment occuper sa journée lorsqu’on n’a pas le dernier iPod tout bleu pour paraître hot ? J’ai donc eu l’idée de vous faire un article sur les jeunes d’aujourd’hui… et d’hier !



Pour la première recherche, j’ai d’abord tapé « génération » et choisi l’une des options proposées… qui s’avérait s’appeler « génération yolo », un article sur Wikipédia. Cette génération est composée d’enfants nés dans la première moitié des années 1990 et aurait été nommée ainsi par « l’économiste Jean-Marc Léger le 28 janvier 2013 dans le Journal de Montréal et inaugurée le 6 mars 2013 lors d’une chronique à l’émission Salut Bonjour ! présentée par le réseau de télévision TVA ». Les jeunes de cette génération ont été, selon quelques sites, des enfants qualifiés d’enfants-rois. Par exemple, lorsqu’un employeur veut engager un « yolo », celui-ci proposera plein de conditions pour son confort et il n’hésitera peut-être pas à aller voir ailleurs si le patron ne peut pas lui fournir les nouvelles technologies, un bon salaire, une bonne place, la possibilité de rester chez lui pour travailler, un médecin, une assurance, etc.

Il y a aussi les « swags ». L e terme peut être utilisé comme nom ou adjectif pour qualifier les jeunes. Quoi de plus cool qu’avoir le nouvel iPod ? D’être « swag » ! Évidemment, maintenant, c’est un peu moins à la mode, mais je me souviens de tous les jeunes de mon école primaire qui disaient « T’es trop swag ! », « Hein, ça c’est swag ! », « Ton chandail est swag ! » et j’en passe. Depuis tout à l’heure, je vous parle de nouvelles technologies… et avec raison ! Désormais, nous avons des abréviations pour les mots comme dictionnaire, calendrier, minuteur, réveille-matin, horloge, ordinateur, jeu de société, télévision, mp3, et téléphone… quels sont ces mots ? iPad. iPod. iPhone. Effectivement, notre génération est tournée vers les nouvelles technologies qui leur permettent d’être moins actifs et d’en faire plus. Pensons-y ! Avant, lorsque les ordinateurs n’étaient pas encore aussi rapides et utiles, les travailleurs devaient tous se lever le matin, se rendre au bureau, y passer la journée et revenir le soir. Depuis que les ordinateurs ont fait leur entrée, il y a de nombreux travailleurs à la maison qui se lèvent plus tard et prennent plus de pauses parce qu’ils sont chez eux.

Pour en savoir un peu plus sur les jeunes d’hier, j’ai interrogé mon très cher correcteur personnel. (« Paaaapppaaaaa, tu peux venir en haut steplaît ? ») Mon père, au secondaire, a connu l’arrivée des premières petites calculatrices. Cependant, la majorité du temps, on ne pouvait pas les utiliser dans les cours ou les examens ! À la maison, il n’y avait pas encore d’ordinateur, mais il y avait la télévision ! Pas de HD, beaucoup moins de choix d’émissions… et c’était les débuts de la télévision couleur ! Les premiers jeux vidéo pour la maison aussi se sont joués sur la télévision. Les graphiques : des barres verticales, un ou quelques points blancs qui voyagent d’un côté à l’autre de l’écran sur fond noir, et la partie est engagée ! En 2D il va sans dire ! Pas étonnant que les jeunes se retrouvaient à l’extérieur pour s’amuser… en couleur et en 3D !

Vous voyez la différence dont je parlais ? Avant, il n’y avait pas de « J’ai joué 20 heures d’affilée à Grand Theft Auto 5, YOLO ! » Nous sommes lentement passés du monde réel au monde virtuel. Sur ce, je vous souhaite une très bonne semaine… tâchez de faire autre chose que de finir Grand Theft Auto 5 en 3 jours !

Réponse à l’énigme : Il suffit qu’ils soient placés dos à dos !

Espace privé Recalculer cette page *