Éditoriaux
Sports
Environnement
Société
Socio-culturel
Technologie
Ligne du menu
Portail
T&ealé du menu

Sport

LA BONNE ET MAUVAISE NOUVELLE SPORTIVE

Léo Paquette-Greenbaum - 4e secondaire le 26-10-2013 à 17:41


Je n’aime ni pratiquer ni parler de sports et malgré tout, cette semaine, c’est sur les sports que j’écris. Ironie ? Peut-être... Mais vous constaterez que ces deux nouvelles que je vais vous raconter vont au-delà du jeu et touchent plutôt de réels enjeux. Maintenant, laquelle voulez-vous entendre en premier, la bonne ou la mauvaise ?



LA MAUVAISE NOUVELLE
En 2022 aura lieu au Qatar — ce pays désertique connu pour son architecture un peu trop dernier cri — la Coupe du Monde de la FIFA. Tout comme en 2010 avec l’Afrique du Sud, le choix de ce pays sème la controverse au sein de la communauté du soccer, notamment en raison des fortes chaleurs qui y sont observées.

Cependant, une récente enquête révélant l’utilisation de travailleurs forcés pour la construction des infrastructures de la Coupe du Monde a fait passer les préoccupations relatives à la chaleur désertique du Moyen-Orient au deuxième plan. En effet, l’enquête démontre que 44 travailleurs sont morts en l’espace de deux mois, la majorité de celles-ci étant de nature cardiaque alors qu’une grande partie serait liée à des accidents du travail.

Ces jeunes hommes, dont beaucoup du Népal, sont forcés de travailler, vivre, dormir et manger dans des conditions lugubres. On leur confisque leurs passeports, ce qui les place en situation d’immigrants illégaux. Et leurs salaires sont retenus pour les garder « captifs » sur le chantier de construction. De plus, la majorité des travailleurs népalais sont lourdement endettés, car ils doivent payer leur agent de recrutement.

Un témoignage raconte que certains travailleurs se sont fait nier l’accès à l’eau potable et à la nourriture lors des heures de travail. On parle ici d’esclavage des temps modernes où les plus pauvres travaillent pour les plus riches. Et tout ça pour permettre à de riches joueurs de soccer de jouer avec un ballon devant une immense foule.

LA BONNE NOUVELLE
Bientôt sur les écrans : Speed Sisters. La réalisatrice albertaine Amber Faires a documenté de manière plus personnelle que politique les Speed Sisters, la première équipe féminine de course automobile du Moyen-Orient. Cette équipe basée en Palestine est composée de quatre femmes venant de partout dans le monde arabe. Son fan-club est autant féminin que masculin. En Palestine, le prix d’achat et d’entretien d’une voiture peut représenter des sommes astronomiques. Ces femmes ont alors besoin du support de leur famille pour poursuivre leurs rêves. Tout en allant contre les stéréotypes, l’histoire des Speed Sisters est avant tout une histoire de passion et de poursuite de ses rêves. Voir la bande-annonce ici.



Chanson de la semaine : Angel of the Morning de Pretenders



Logo de l’article : driving.ca

Espace privé Recalculer cette page *