Éditoriaux
Sports
Environnement
Société
Socio-culturel
Technologie
Ligne du menu
Portail
T&ealé du menu

APPRÉCIATION POST-MORTEM

Léo Paquette-Greenbaum - 4e secondaire le 15-12-2013 à 23:27


Astheure, je vous écris sur la mort, un sujet aucunement lié à Nelson Mandela et Six Feet Under. Vous ne me croyez pas ? Eh schnoutte ! Vous avez déterré (sans jeu de mots) les sources de mon inspiration.
En fait, je vous écris sur la particularité des éloges faits après la mort d’un individu alors que du vivant de cette personne, on se foutait d’elle comme l’an quarante, ou mieux : on la critiquait. C’est sur ce dernier aspect que je vais me concentrer. Oui oui, même le vénéré Madiba se faisait traiter de communiste par les Américains avant sa libération. Voici d’autres exemples de personnalités qui ont reçu plus d’attention à leur mort que de leur vivant.

Jésus de Nazareth (5-7 BC - 30-33 AD)
Peu après s’être fait dénoncer par Judas aux Juifs, Jésus se fait battre et torturer, avant de recevoir la crucifixion, peine capitale chez les Romains. Après sa mort, quelques-uns de ses apôtres racontent son histoire par le biais de l’encre et de la plume ; ainsi naît le Nouveau Testament. Aujourd’hui, la religion catholique est la plus pratiquée à travers le monde.

Michael Jackson (1958-2009)
Accompagnée d’allégations d’agressions sexuelles et de quelques chirurgies esthétiques de trop, la carrière musicale de Michael Jackson se désintègre. À la suite de sa mort mystérieuse, le documentaire sur son concert, This Is It, devient le documentaire le plus profitable de l’histoire du cinéma. Dans les heures suivant l’annonce de son décès, sa page Wikipédia devient la page la plus visionnée en un court laps de temps, et 15 % des tweets concernent le regretté chanteur. Le King of Pop devient l’artiste avec les meilleures ventes d’albums en 2009. Le Cirque du Soleil crée même un spectacle sur son œuvre. Le roi est mort. Vive le roi.

Amy Winehouse (1983-2011)
Dès le début de son succès international, les habitudes de consommation et les problèmes personnels de la chanteuse R & B font d’elle la coqueluche des médias. Après s’être rétablie de ses habitudes de consommation de cocaïne et de cigarettes, Amy Winehouse se tourne vers l’alcool qui serait la cause de sa mort en 2011. L’impression ressentie par les médias au lendemain de l’évènement tragique ressemblait à un gros « nous sommes désolés ».

Whiteney Houston (1963-2012)
Après avoir tenté pendant des années de produire un hit dont le succès serait comparable à I Will Always Love You, la chanteuse se noie dans la drogue et l’oubli, puis finalement dans une baignoire. Whitney Houston reçoit plusieurs hommages d’autres artistes après son décès.



Paul Rose (1943-2013)
L’ancien membre felquiste responsable de la mort de Pierre Laporte se fait accorder quelques éloges souverainistes le lendemain de son décès.

Margaret Thatcher (1925-2013)
Critiquée au long de sa carrière pour ses politiques conservatrices, la dame de fer reçoit des réactions partagées à son décès. Allant d’éloges exubérants à de virulentes célébrations de la mort de l’ancienne politicienne britannique. Margaret Thatcher ne cesse de diviser les opinions, même d’outre-tombe !

Paul Desmarais (1927-2013)
Il est vrai qu’il a vécu une superbe carrière dans le monde des affaires, mais je n’avais jamais entendu le nom de Paul Desmarais avant octobre dernier.

Chanson de la semaine : Creep In a T-Shirt de Portugal. The Man



Logo de l’article : media.digitalphotogallery.com

Espace privé Recalculer cette page *