Éditoriaux
Sports
Environnement
Société
Socio-culturel
Technologie
Ligne du menu
Portail
T&ealé du menu

Cinéma

Jupette + dieux + guerre = film mythologique ?

Emmanuelle M. Masson - 2e secondaire le 31-03-2014 à 16:55


Énigme de la semaine : Un train électrique va de Paris à Marseille. Sachant que la vitesse du train est approximativement de 200 km/h et que le mistral souffle à 50 km/h en sens inverse au mouvement du train, quelle est la vitesse de la fumée du train ?

Bonjour à tous ! Alors, comment allez-vous, chers lecteurs ? Personnellement, tout va bien en ce moment. J’ai eu mon super « hoodie » pour l’improvisation, ce qui me rend incorruptible aux tentatives de recrutement de la troupe de théâtre (héhé !) J’essaie toujours de prendre dans mes mains ma souris épineuse sans me faire arracher le doigt, je suis en colère contre la neige qui se met à tomber alors que tout commençait à fondre… la routine, quoi. Cette semaine, j’ai décidé de revenir sur un sujet qui me met également en rogne : la mythologie dans les films !

Comme l’explique si bien le Fossoyeur de Films (un « youtuber »), lorsqu’on parle de mythologie dans les films, les gens s’imaginent souvent « des dieux qui mettent de la buée sur la caméra, des slips, des jupettes, des pectoraux huilés, des monstres, des jupettes, des discours galvanisants, beaucoup de discours galvanisants, des jupettes et des ralentis de la mort… en jupette ». Ce premier paragraphe sert à résumer ce qu’il dit dans sa vidéo, et je vous invite à aller la voir ici (https://www.youtube.com/watch ?v=q3rkmr-CktQ), car elle est assez intéressante. Elle dure 15 minutes, mais le temps passe vite, car non seulement le sujet est bon, mais il est aussi abordé avec un langage simple et humoristique. La mythologie regroupe beaucoup de légendes ancestrales qui ont été créées il y a très longtemps pour expliquer ce que nous, communs des mortels, ne comprenions pas à l’époque. En raison de leur âge et du nombre de versions qu’il y a, il est très difficile de cerner précisément LA bonne version d’une légende. Après avoir parlé de différents films et de la manière dont la mythologie est présente au cinéma, le Fossoyeur fait bien la différence entre les films historiques et les films mythologiques… comme dans le film 300 par exemple. Plus loin, il différencie trois degrés de traitement de la mythologie : l’adaptation totale, qui se base sur une légende sans trop en changer les éléments ; l’adaptation partielle, qui emprunte les personnages d’une légende pour les adapter à des situations plus actuelles ; et finalement, il y a le « McGuffin » mythologique (le McGuffin étant un terme utilisé par Alfred Hitchcock pour décrire une astuce de scénario gratuite pour faire avancer l’intrigue d’un film). Il y a aussi une petite dédicace aux peuples ancestraux, car ce sont toujours eux qui reviennent pour annoncer qu’il y aura une prophétie de fin du monde… étrangement. Bon, je crois en avoir assez dit… je vais vous laisser découvrir par vous-même l’autre moitié de la vidéo !

« Pourquoi s’énerver ? C’est du divertissement ! » Certes… il y a divertissement et divertissement. Moi, quand je vois le film Thor, je ne peux m’empêcher de râler toutes les deux minutes, car je repère des erreurs mythologiques. Étant quelqu’un qui apprécie beaucoup la mythologie nordique et qui en respecte énormément les croyances, j’ai tout de suite chialé sur l’apparence de Thor, de l’absence de sa femme et de ses enfants, de l’absence de ses gants, qui sont essentiels pour tenir le Mjöllnir, de la forme du Mjöllnir, de son air de gros débile musclé… bref, de tout plein de choses. Et là, je ne parle que du film Thor, pas des dessins animés ou des Avengers (Si Thor veut qu’Ironman meure, Ironman meurt armure ou pas armure). Il y a aussi les questions à propos d’Heimdall : un acteur noir peut-il jouer un dieu scandinave ? NON. Ce n’est pas du racisme, c’est une question de logique. Un film, comme le dit le Fossoyeur, n’est pas un hochet politique. Il doit y avoir une logique, et ce que je sais, c’est que les vikings ne connaissaient peut-être même pas le peuple noir. Déjà, si l’acteur avait été là pour une raison quelconque qui serait expliquée, ça aurait pu passer. Mais là, non, c’est juste pour montrer que notre monde est tout mignon et que personne n’est raciste chez Marvel. Peut-être, ne comprenez-vous pas mon mécontentement, et je vous comprends. Pourtant, comme je connais bien la mythologie nordique et que je l’apprécie beaucoup, ça m’insulte de savoir que la majorité des gens croient que Thor n’est là que pour être amoureux d’une humaine !

Cela montre bien que, selon les adaptations, les mythes sont plus ou moins respectés. Imaginez bien : un film sort sur Jésus, mais dans ce film, Jésus serait blond et serait le fou d’un village pour gagner sa vie. Il serait un inventeur loufoque et aurait une machine pour marcher sur l’eau. Plus tard, il aurait écrit un roman totalement imaginaire pour lui, mais cela aurait créé la religion chrétienne. Si ce film voyait le jour, il est à parier que de nombreuses têtes tomberaient, car beaucoup de gens n’accepteraient pas ça. Pourtant, si c’était un film du même genre qui sortait sur la mythologie aztèque (à titre d’exemple), presque personne ne protesterait, puisque peu connaissent ces croyances. Comprenez-vous, maintenant ?

Les croyances anciennes ne sont pas là pour faire joujou, il faut démontrer un peu de respect pour nos ancêtres. Dans le contexte actuel, il y a de plus en plus de films qui traitent de mythologie et peu peuvent vraiment dire qu’ils respectent les bases de la légende dont ils se sont inspirés. Certes, nous ne sommes pas dans un cours d’histoire, mais si nous brûlons sur le bûcher des profits toutes nos vieilles légendes, qu’en restera-t-il un jour ? Des films pour enfants jusqu’aux films où le sang gicle chaque minute, le but n’est pas d’enseigner la mythologie grecque, romaine, chrétienne, etc., mais ce n’est pas non plus de piétiner les vieilles histoires ! L’un des seuls points positifs qui peuvent ressortir de ces films est que certaines personnes peuvent être amenées à se renseigner sur les vrais personnages. Mais il n’y en a pas beaucoup, par exemple, qui vont aller se documenter sur Thor après avoir vu le film.

Bref, pour conclure cet article, j’aimerais rappeler qu’un film se doit de traiter toutes les mythologies avec respect, car même si peu de gens connaissent bien ces croyances, ça choque de voir que des histoires plus vieilles que l’histoire sont bafouées pour la seule raison que « c’est un film, pas un cours d’histoire ! » Sur ce, bonne semaine !

Réponse à l’énigme : Un train électrique ne produit pas de vapeur.

Espace privé Recalculer cette page *