Éditoriaux
Sports
Environnement
Société
Socio-culturel
Technologie
Ligne du menu
Portail
T&ealé du menu

Campagne de sensibilisation

QUAND RACE RIME AVEC VIH

Léo Paquette-Greenbaum - 4e secondaire le 14-04-2014 à 13:26


Avez-vous entendu parler de cette campagne de sensibilisation au sujet du VIH qui cible spécifiquement les Québécois des communautés africaines, caribéennes et hispanophones ? Étant moi-même caucasien (blanc), je vais essayer de traiter ce sujet avec tact, ce qui explique en partie que l’article de cette semaine est plus court que d’habitude.

Cette nouvelle, malgré qu’elle fut cachée dans l’ombre des élections, a quand même reçu une petite attention grâce aux réactions de Majorie Villefranche, directrice générale de la maison d’Haïti. Selon elle, cette campagne apportera davantage de stigmatisation aux gens de ces communautés. (Voir le logo de l’article tiré directement de la campagne en question)

Sur le site web de la campagne, on retrouve quelques statistiques suivies d’un quiz de quatre questions qui, peu importe les réponses choisies, vous suggère de vous faire dépister ! Une question en particulier a retenu mon attention : « Avez-vous séjourné dans votre pays d’origine au cours de la dernière année ? » Comme si ces immigrants visés avaient tous des relations sexuelles non protégées lorsqu’ils sont en train de visiter leur famille pendant les vacances de Noël.

Même si le taux d’infections au VIH pour les personnes originaires d’un pays où le virus est très répandu est neuf fois plus élevé que pour une personne née au Canada, l’efficacité de la campagne reste à prouver. Dans une société occidentale comme la nôtre, on fait déjà beaucoup de sensibilisation auprès de la population en général face aux infections transmises sexuellement. Est-il vraiment nécessaire de mettre l’accent sur des communautés qui sont davantage stigmatisées par notre société. En effet, comme on a pu le constater avec le débat autour de la charte de la laïcité, la peur de l’autre est toujours présente au Québec.

Enfin, à tous les Québécois, peu importe votre origine culturelle, faites-vous dépister contre le VIH et d’autres maladies transmissibles sexuellement (puisqu’une personne séropositive sur trois ne sait pas qu’elle est atteinte). Particulièrement chez notre génération, il y a une tendance à croire que le VIH en occident est chose du passé. En effet, même si ce virus mortel touche très peu les gens de notre groupe d’âge et que nous pourrions être sur le point de trouver un remède permanent, il est important de bien prendre soin de nos corps et d’utiliser des moyens de contraception efficaces tels que le condom et d’éviter les relations sexuelles risquées.

Chanson de la semaine : Followed the Waves de Melissa Auf der Maur

Logo de l’article : sefairedepister.ca

Espace privé Recalculer cette page *