Éditoriaux
Sports
Environnement
Société
Socio-culturel
Technologie
Ligne du menu
Portail
T&ealé du menu

Politique

LAISSONS UNE CHANCE À COUILLARD

Léo Paquette-Greenbaum - 4e secondaire le 29-04-2014 à 13:32


Il y a quelque temps j’ai discuté avec un caquiste engagé et une certaine gauchiste extrême (selon les mentalités françaises) parmi d’autres personnes lors d’un tournoi de jeunes démocrates à Québec. Alors que la gauchiste nous avait expliqué que c’était ses idéologies politiques du côté social qui la rangeaient à gauche par rapport à la majorité des Français (elle venait de France). Le caquiste avait, à la suite de cela, ajouté que le Québec, en plus d’idées sociales de gauche, avait besoin d’une économie de droite (et que François Legault allait s’occuper de l’économie québécoise).

Puisque je n’ai jamais eu la chance de discuter avec un caquiste, et surtout un caquiste de notre génération, je lui ai demandé d’élaborer un peu plus son point de vue. Il m’a alors expliqué que la CAQ avait l’intention de créer une multitude d’emplois d’une moyenne salariale annuelle de 60 000$ à travers le Québec. « C’est que la moyenne salariale du Québécois moyen est nettement en bas de cela et que des emplois de 60 000$ nécessitent une éducation supérieure ! » lui ai-je répondu. Il poursuivit son étayage argumentant que François Legault voulait mettre de l’emphase sur l’éducation lorsqu’il serait élu, enjeu oublié lors de cette campagne de peur.

Pourtant ce n’est pas vrai que le Québécois moyen a l’intention de replanifier son choix de carrière en débutant avec une dette à cause des frais de scolarité. À mon avis, c’est la gratuité scolaire qui aura le plus gros impact sur la qualité (et par qualité je veux dire le salaire) des emplois au Québec.

Peu importe, j’ai remarqué qu’aucune de ces personnes présentes dans le couloir de l’hôtel, malgré leurs opinions politiques bien différentes, n’était en faveur du Parti libéral, particulièrement son chef, Philippe Couillard, premier ministre actuel de notre belle province. Puis-je alors assumer que malgré les 30-40% d’appuis dans tous les groupes d’âge, beaucoup auraient voté libéral puisque ce parti représentait le moindre des maux ? Vous allez dire qu’il est temps de ressortir les casseroles et vous accusez Couillard de corruption alors qu’il n’est même pas véritablement entré en poste. Pourtant, est-ce que vous trouviez que ça allait mieux au Québec avec Mme Marois en tête, dont les idées de charte et de souveraineté allaient seulement rejoindre une minorité de la population ?

« La démocratie est un mauvais système, mais elle est le moins mauvais de tous les systèmes. » — Winston Churchill



Oui, il est vrai que notre système démocratique n’est pas parfait : nous n’avons pas de scrutin réellement représentatif (proportionnel) et aucun parti pour représenter les opinions des fédéralistes de gauche (à quand un NPD Québec ?) Pourtant, l’anarchie ne fonctionne pas et personne ne vote blanc. Allons-nous alors passer le reste de ces quatre années à nous plaindre, sans laisser à M. Couillard la chance prouver qu’il est capable de bien gouverner ? Nous l’avons quand même élu !

Alors, essayez... vous allez voir, ça fait du bien !

Chanson de la semaine : Mirando de Ratatat

Logo de l’article : Dessin réalisé par Léo Paquette-Greenbaum

Espace privé Recalculer cette page *